12.500 jeunes ont marché pour le climat à Bruxelles. Et ce n’est pas fini !

youthBON

Jeudi dernier, pour la deuxième semaine consécutive, des milliers de jeunes ont défilé dans les rues de Bruxelles. Comment cette idée est-elle née? Explications.

Le jeudi 10 janvier, pour leur première manifestation en faveur du climat, les jeunes étaient 1.500 dans les rues.  Jeudi dernier, ils étaient… 12.500 ! Et ils ne comptent pas s’arrêter là puisqu’ils prévoient une manifestation tous les jeudis, jusqu’aux prochaines élections qui auront lieu le 26 mai.

Qui sont ces jeunes?

Il s’agit principalement d’élèves flamands du secondaire. Cependant, la semaine dernière, quelques jeunes francophones les ont rejoints pour manifester à leurs côtés. Ensemble, ils portent le nom de « Youth for Climate ». En anglais, cela signifie « la jeunesse pour le climat ». Dans les semaines à venir, certains étudiants d’universités ou hautes écoles ont promis qu’ils allaient participer (ils ne pouvaient pas le faire tout de suite car ils étaient en examens).

Pourquoi manifestent-ils?

Ces jeunes manifestent car ils souhaiteraient que la Belgique fasse plus d’efforts pour lutter contre le réchauffement climatique. En fait, ils sont surtout très énervés contre le gouvernement flamand. Rappelle-toi : lors de la COP24, le gouvernement flamand avait refusé que la Belgique signe un accord climatique plus ambitieux. C’est pour cette raison que ce sont surtout des jeunes Flamands qui manifestent. Toutefois, étant donné que le climat est un sujet qui intéresse tout le monde, les Francophones sont bien entendus les bienvenus. Plus ils sont nombreux, plus la Belgique prendra conscience qu’elle doit faire plus de choses en matière de climat.

Ces jeunes n’ont-ils pas cours le jeudi?

Si ! Les élèves qui veulent manifester doivent donc sécher les cours de 10h30 à 12h30. Certaines écoles ont décidé d’accompagner les élèves qui manifestent, d’autres ont prévenu les élèves qui sèchent les cours qu’ils seraient placés en « absence injustifiée ». A partir de la troisième secondaire, chaque élève a le droit à 20 demi-jours d’absence injustifiée. S’il dépasse ce nombre, il rate d’office son année. Une ou deux absences injustifiées ne sont donc pas dramatiques mais les élèves ne doivent pas en avoir trop !

Tu te demandes peut-être pourquoi les élèves ont choisi un jour où ils ont cours pour aller manifester? Hé bien, ils voulaient tout simplement avoir plus d’impact. Si les manifestations ont souvent lieu le week-end, c’est parce que les gens ont généralement congé et peuvent participer. Réunir autant de gens un jour de semaine est assez rare. C’est donc une preuve que le climat compte aux yeux de ces jeunes.

crédit : belga