500 millions d’animaux sont morts dans les incendies en Australie

koalaBON

Ce chiffre déjà très élevé pourrait atteindre des milliards. Explications.

Nous t’en avions déjà parlé dans un précédent article, l’Est de l’Australie est ravagé depuis septembre par des feux de brousse très violents qui n’ont toujours pas été maîtrisés. Jusqu’à aujourd’hui, ils ont provoqué la mort de 20 personnes et la destruction d’une surface grande comme deux fois la Belgique.

Bien évidemment, les animaux sont eux aussi victimes des feux. Une récente étude de l’Université de Sydney (la capitale australienne) permet de se rendre compte de l’impact dévastateur de ces incendies. Selon elle, 480 millions (!) d’animaux ont été tués depuis le début des feux. Un chiffre très élevé qui ne prend pourtant en compte que les animaux morts en Nouvelle-Galles du Sud, l’Etat le plus touché par les feux, sans les insectes ou les grenouilles. « Si on prend en compte le pays tout entier et qu’on rajoute les amphibiens et les plus gros insectes comme les papillons, le nombre d’animaux morts pourrait se compter en milliards », explique l’université. Pour arriver à ce chiffre, elle s’est servie de précédentes études qui estimaient le nombre d’animaux présents dans les Etats d’Australie et l’a comparée avec la superficie qui a été brûlée.

Même si les forêts devraient être capables de se régénérer toutes seules, un retour à la normale pourrait prendre jusqu’à 40 ans ! Sans oublier que certaines espèces, comme les koalas, qui étaient déjà menacées sont aujourd’hui encore plus en danger.

Le gouvernement australien pointé du doigt

Si ces feux ne sont pas inhabituels, leur intensité l’est. Cette année, ils ont commencé plus tôt et se sont très rapidement répandus à cause des températures élevées, de la sécheresse et des vents forts.

Certains ont aussitôt accusé le réchauffement climatique d’avoir aggravé les feux mais le Premier ministre australien, lui, a attendu le mois de décembre avant de reconnaître que ce phénomène « avait un rôle à jouer ». Trop tard pour beaucoup d’Australiens. Selon un sondage, 60% d’entre eux souhaitent que le gouvernement agisse contre le réchauffement climatique. Problème : pour le Premier ministre Scott Morrisson, cela ne semble pas être une priorité. Afin de calmer ses opposants et les incendies, il a envoyé 3.000 militaires dans les zones touchées. Une première dans l’Histoire du pays ! Malheureusement, ce lundi matin, 130 feux continuaient toujours de brûler…

 

crédit photo : reporters