Après 2 mois de retard, le procès des attentats de Bruxelles s’ouvre enfin

procesBON

Le procès des attentats de Bruxelles s’est ouvert ce lundi. Explications.

Dans un précédent article, nous t’avions expliqué que le procès était censé s’ouvrir le 13 octobre. Toutefois, le procès a pris du retard.

Qu’est-ce que ce procès?

Dix accusés vont être jugés pour les attentats commis à Bruxelles le 22 mars 2016. Pour rappel, 32 personnes sont décédées et 340 autres ont été blessées. L’une des attaques terroristes avait eu lieu à la station de métro bruxelloise Maelbeek, l’autre à l’aéroport de Zaventem. L’attaque avait été revendiquée par le groupe Etat islamique.

Pourquoi le procès a-t-il pris du retard?

Le box des accusés a dû être démonté et reconstruit. En effet, une vitre les séparait du reste de la salle d’audience, qui les empêchait de bien communiquer avec leur avocat. Il a donc fallu construire un nouveau box. Dans celui-ci, il y a toujours une vitre, mais elle comporte deux trous qui leur permettent de communiquer et de bien entendre ce qui se dit. Rappelons que sur les 10 accusés, seuls 9 sont présents. L’un d’eux serait en effet mort en Syrie.

Qu’attend-on de ce procès?

Premièrement, le procès va permettre à toutes les personnes qui ont été victimes des attentats de se reconstruire. En effet, certaines victimes attendaient que les auteurs soient condamnés pour vraiment être libérées. Pour celles qui sont décédées, ce procès permettra de rappeler ce qu’elles ont vécu durant les attentats. Ensuite, certains accusés vont peut-être parler, ce qui va nous en permettre d’en apprendre plus sur les événements. Enfin, le procès va servir à condamner les personnes qui ont commis cet acte horrible.

Quand saura-t-on les condamnations?

Le procès devrait durer au minimum 6 mois. A la fin, c’est un jury composé de 12 citoyens belges qui devra évaluer la culpabilité de chacun.

crédit photo : belga