Coronavirus : ce qui changera en Belgique dans les prochaines semaines

wilmes-reportersBON

La Première ministre , Sophie Wilmès, a expliqué ce qui allait se passer en Belgique au cours des prochaines semaines. Le point sur la situation.

Afin d’empêcher le coronavirus de se propager et de saturer les hôpitaux, la Belgique a décidé le 17 mars dernier de suspendre les cours dans les écoles, de fermer les magasins, bars et restaurants et de n’autoriser les Belges à sortir que chez eux que pour aller travailler, faire leurs courses ou se rendre chez le médecin.

Si les choses ne reviendront pas à la normale en une fois, la Belgique a annoncé vendredi dernier son plan de bataille pour sortir du confinement.

Une sortie en trois phases

La Première ministre belge, Sophie Wilmès, a expliqué que la sortie du confinement se ferait en trois phases (en réalité quatre). Chacune de ces phases aura lieu à une date bien précise. Toutefois, ces dates pourraient être retardées, en fonction de l’évolution du virus. Si la Belgique constate que le virus revient en force, elle se réserve même le droit de revenir en arrière et de refermer ce qui avait été ouvert.

Si tout se passe bien, voici les quatre dates que tu dois absolument retenir:

  • Le 4 mai : à partir de cette date, le port du masque (de préférence en tissu) devient obligatoire dans les transports en commun pour tous les Belges de plus de 12 ans. Sophie Wilmès a promis que tous les Belges recevraient un masque, mais il n’est pas sûr que tu le recevras dans les temps. Si tes parents préfèrent ne pas attendre, ils peuvent soit l’acheter (en pharmacie ou dans certains supermarchés) ou le faire eux-mêmes. Les masques en tissu doivent être lavés tous les jours en machine à 60°C pour continuer à être efficaces. Attention : même si tu portes un masque qui couvre le nez et la bouche, tu devras toujours respecter la distance de sécurité d’au moins 1,5 mètre d’une autre personne !
  • Le 11 mai : si tout se passe bien, tous les magasins vont pouvoir rouvrir. Pas les cafés, bars, restaurants,…
  • Le 18 mai : voir des amis en petit groupe (et de préférence toujours les mêmes) pourrait être réautorisé si le virus n’est pas revenu en force d’ici-là. Les coiffeurs pourraient aussi rouvrir. Mais, surtout, les cours pourront reprendre pour certaines années (voir ci-dessous).
  • Le 8 juin : à partir de cette date, la réouverture des restaurants pourrait être envisagée, à condition que les clients puissent être éloignés les uns des autres. Les bars, eux, devront encore attendre.

Durant toutes ces phases, il sera très important de bien continuer à se laver régulièrement les mains, de limiter ses contacts au maximum avec les autres et, surtout, de rester chez soi en cas de symptômes de coronavirus.

Et dans les écoles?

Afin de continuer à respecter la distance de sécurité d’1m50 entre les gens, les cours se donneront bien différemment de d’habitude. Il ne pourra y avoir que 10 élèves maximum dans une même classe, voire moins si les classes sont petites. Les élèves à partir de 12 ans et le professeur devront porter un masque. Il n’y aura pas de repas chaud et les repas froids devront se manger en classe.

Seuls les élèves de 6e primaire et 6e (et 7e) secondaire reprendront les cours à partir du 18 mai. Ils auront maximum 2 jours de cours par semaine. A partir du 25 mai, les 1ère et 2e primaire pourront également avoir cours un jour par semaine, tout comme les 2e secondaire qui pourront, elles, avoir deux jours de cours par semaine. Toutes ces années pourront apprendre de nouvelles matières. Les années qui ne sont pas concernées par la reprise des cours continueront à recevoir des devoirs à domicile, mais uniquement sur de la matière déjà vue.

crédit photo : reporters