Coronavirus en Belgique: l’horeca sacrifié, les écoles sauvées

decrooBON

De nouvelles mesures ont été prises. On t’explique tout ! 

Les experts et les politiques n’arrêtent pas de le dire : les chiffres du covid-19 en Belgique sont “alarmants”. Près de 2500 personnes sont actuellement à l’hôpital, dont 412 en soins intensifs. Afin de ralentir l’épidémie et d’éviter de surcharger les hôpitaux, le gouvernement a pris de nouvelles mesures qui seront d’application dès ce lundi.

L’horeca sacrifié

La semaine dernière, Bruxelles avait décidé de fermer ses bars et ses cafés. Il en sera à présent de même dans toute la Belgique. Les restaurants eux aussi devront fermer leurs portes. Ces fermetures dureront minimum deux semaines. Et si les chiffres ne sont toujours pas meilleurs, elles dureront un mois. “C’est une catastrophe”, a réagi Philippe Trine, le représentant de l’horeca à Bruxelles. Même si des aides sont prévues, certains restaurants ne pourront en effet pas éviter la faillite.

Des contacts réduits

Il est heureusement toujours possible d’inviter quatre personnes chez soi, mais elles doivent rester les mêmes pour les deux prochaines semaines. Il faut toujours respecter les distances de sécurité avec elles. Ce qui change, en revanche, c’est que tu ne peux plus être proche que d’une seule personne en plus des membres de ta famille avec qui tu vis. Être proche, ça veut dire faire un bisou ou se prendre dans les bras.

En plus de ça, un couvre-feu est instauré sur toute la Belgique, entre minuit et 5h du matin. Cela veut dire que personne ne peut sortir entre ces heures-là, sauf pour aller travailler ou pour aider une personne en difficulté.

Sauver les écoles à tout prix

La priorité du gouvernement était de ne pas surcharger les hôpitaux, mais aussi de te permettre de continuer à aller à l’école normalement. Les écoles primaires et secondaires restent donc en code jaune, mais les vacances de Toussaint sont prolongées jusqu’au 11 novembre inclus. Autrement dit, tu gagnes deux jours de congé.

S’il était si important de garder les écoles ouvertes, c’est parce que lors du confinement certains élèves avaient pris beaucoup de retard qu’ils n’ont toujours pas rattrapé. Mais ce n’est pas tout. Pour beaucoup d’enfants, l’école est un endroit où ils peuvent respirer et jouer. Cela leur permet de s’évader. C’est donc une très bonne nouvelle que les écoles restent ouvertes !

crédit photo : belga