Coronavirus: le confinement aura-t-il un impact positif sur le climat?

climatBON20

Actuellement, la moitié de la planète est confinée chez elle. Cela veut dire qu’il y a moins de voitures en circulation et que certaines entreprises polluantes sont complètement à l’arrêt. Mais est-ce que c’est vraiment une bonne nouvelle pour le climat? Explications.

Depuis le début de la pandémie de coronavirus, les gens s’accrochent à toutes les bonnes nouvelles qui croisent leur route. Et la plupart de ces informations positives concernent le climat. Dans les zones confinées, la pollution chute, la qualité de l’air s’améliore et la nature « reprend ses droits ». En Italie, les eaux des canaux de Venise n’ont jamais été aussi claires. En Espagne, des sangliers ont fait leur retour dans la ville de Barcelone. En France, les orchidées sauvages ne sont plus cueillies par les promeneurs et peuvent donc pousser en toute tranquillité. Tout cela, on le doit au confinement: plus les personnes restent chez elles, moins elles polluent.

Est-ce que tout cela sera bénéfique pour le climat?

A court terme, cela sera bénéfique pour le climat. Mais pas à long terme. Selon François Gemenne, spécialiste belge de l’environnement et membre du Giec, les conséquences pour le climat risquent d’être « catastrophiques ». Et ce, même si certaines « bonnes » habitudes prises pendant le confinement pourraient se prolonger. L’expert met en avant 4 arguments :

1. Après chaque crise, les émissions de gaz à effet de serre augmentent.

2. Pour surmonter la crise, plusieurs pays du monde ont annoncé qu’ils investirait énormément d’argent pour relancer l’économie. Or, la majorité de cet argent sera donné à des secteurs polluants.

3. Etant donné que les pays feront tout pour relancer leur économie, leur priorité ne sera plus l’environnement. Ceux qui avaient décidé d’agir pour la planète risqueront même de faire marche arrière.

4. A force de dire que le confinement actuel est bon pour le climat, les gens vont se mettre à penser que, pour sauver la planète, il faut obligatoirement rester chez soi et ne rien faire. Puisqu’ils n’auront pas envie de revivre ça, ils risqueront de ne pas s’engager pour le climat.

Que pouvons-nous faire pour le climat?

Le coronavirus ne doit pas nous faire oublier le problème du réchauffement climatique qui, lui, ne pourra pas être résolu en quelques mois. Il est très important que les pays continuent les efforts qu’ils avaient débutés avant la crise.

Si chacun, à son niveau, faisait un geste simple (limiter ses déchets plastiques, acheter des produits locaux et de saison…), la planète se porterait déjà mieux.  Pourquoi ne pas profiter du confinement pour mettre en place des petites choses qui demandent peu de temps et d’argent?

En plus de prendre soin de nos proches et des personnes malades, il est plus que jamais essentiel de prendre soin de notre planète !