Des chercheurs ont découvert 7 nouvelles planètes

TrappistOK

Chaque jour, des spécialistes de l’astronomie travaillent pour découvrir de nouvelles planètes.

A l’aide d’un téléscope (un instrument permettant de regarder les astres ou les objets éloignés), ils observent les centaines de milliers d’étoiles de l’Univers pour y trouver d’éventuelles nouvelles planètes qui tournent autour.
Récemment, une équipe internationale d’astronomes, dirigée par le Liégeois Michaël Gillon, a découvert quatre nouvelles exoplanètes, autour de l’étoile ultrafroide nommée TRAPPIST-1 (« TRAPPIST » est le nom du téléscope qui a permis de trouver cette étoile). Ces planètes s’ajoutent aux 3 autres, découvertes quelques mois plus tôt. L’étoile TRAPPIST, plus petite que notre Soleil, se situe à 40 années-lumières de la Terre. Cela te semble loin ! Mais pas tant que ça, car notre galaxie est très grande…

Ce que ces planètes ont de particulier

Régulièrement, les astronomes découvrent des planètes. Mais cette fois-ci, les journalistes ont beaucoup parlé de cette découverte. Pourquoi ? Parce que ces 7 exoplanètes possèdent des caractéristiques particulières :
- Elles ont presque la même taille que la Terre
- Ce sont des planètes rocheuses, comme la Terre
- 3 de ces planètes tournent autour de l’étoile TRAPPIST à une distance idéale : ni trop près (il ferait trop chaud), ni trop loin (il ferait trop froid). Il est donc possible qu’il y ait de l’eau liquide sur ces planètes, comme sur la Terre.

Y a-t-il de la vie sur ces planètes ?

Pour qu’il y ait de la vie sur une planète, il faut de l’eau et une atmosphère, c’est-à-dire une couche de gaz qui enveloppe une planète. Sur la planète Terre, par exemple, ce gaz est de l’air que les êtres vivants peuvent respirer. Comme les exoplanètes ont beaucoup de points communs avec la Terre, les astronomes vont tout mettre en œuvre pour analyser s’il y a de l’eau et s’il y a une atmosphère. Peut-être même que des êtres vivent sur ces planètes… ? Le travail des scientifiques permettra de répondre à cette question.

Crédit photo: Reporters