Des embouteillages mortels sur l’Everest

Everest AFP nimsdai project possible

Sais-tu comment s’appelle la plus haute montagne du Monde ? L’Everest ! Connais-tu l’altitude de ce mont ? 8848 mètres ! Et où est-il situé ? A la frontière entre le Népal et la Chine. Si aujourd’hui Tremplin te parle du mont Everest c’est parce que la semaine dernière, 10 personnes y sont décédées. Depuis le début de l’année, 11 personnes sont mortes sur ce « toit du monde ». D’après les spécialistes, 4 personnes sont décédées à cause d’embouteillages qui se créent sur les derniers kilomètres de l’ascension.

« Une course à la mort »

Comme tu peux le voir sur la photo ci-dessus, il y a une longue file de personnes qui essaient d’atteindre le sommet. Ces personnes sont dans un embouteillage. Certains ont dû attendre une heure avant d’arriver en haut. Mais pendant ce temps, à une telle altitude et dans le froid et le vent, il arrive que des personnes meurent. Rizza Alee, un alpiniste indien qui connaît bien l’Everest a témoigné : « C’est devenu une course à la mort. Les gens se poussent. Même s’ils n’en sont pas capables, ils tentent quand même d’aller au sommet. Et au lieu de cela, ils se tuent.»

Quels sont les risques de grimper l’Everest ?

Pourquoi est-ce que les personnes meurent là-haut ? Il y a plusieurs raisons :

  • Les chutes : avec autant de monde sur la montagne, certains tombent de la falaise.
  • Les engelures : rester debout pendant une heure à plus de 8000 mètres d’altitude, dans le froid (entre -20 C° et -30 C°), le vent, peut mener à des engelures, c’est-à-dire des brûlures par le froid. Quand elles atteignent les muscles, les os et les organes vitaux, elle peut mener à la mort. D’ailleurs, ce chemin vers l’Everest situé au-dessus de 8000 mètres s’appelle « la zone de la mort ».
  • Le mal aigu des montagnes : plus tu montes en altitude, moins il y a de l’oxygène dont tu as besoin pour vivre. En altitude, notre corps ne fonctionne donc pas normalement, il a besoin d’aide notamment avec des bouteilles d’oxygène. Le mal des montagnes, c’est quand tu es très haut en altitude et que tu te sens extrêmement fatigué, tu as mal à la tête, tu vomis et tu es désorienté.

Pourquoi ces embouteillages ?

Il y a plusieurs causes de ces embouteillages :

  • La météo : pour que le climat ne soit pas trop mauvais, le meilleur moment est de faire l’ascension entre la fin avril et la fin mai. En 2019, il n’a pas fait souvent beau. Donc toutes les expéditions ont lieu en même temps.
  • Le manque d’entraînement : des personnes mal entraînées ou mal équipées décident de grimper l’Everest alors qu’ils ne sont pas capables ni préparés.
  • Le monde : l’an dernier 807 personnes avaient atteint le sommet. Chaque année, de plus en plus de personnes essaient de grimper l’Everest. Forcément, là-haut, ça bouchonne !

C’est parfois mieux de faire demi-tour quand on voit qu’il y a un embouteillage, pour sauver sa peau. David Göttler, alpiniste allemand a d’ailleurs dit : « Il y avait tellement de monde sur le sommet que j’ai décidé de rebrousser chemin. S’ils sont accompagnés d’un guide qui n’est pas compétent ou qui n’a pas prévu assez d’oxygène, cela peut mal tourner… »

Crédits : AFP/nimsdai project possible

Laisser un commentaire