Des manifestations inédites en Russie demandent la libération d’Alexei Navalny

russieBON (1)

Plus de 3.300 personnes ont été arrêtées samedi en Russie alors qu’elles manifestaient pour demander la libération d’Alexei Navalny. Qui est-il? Pourquoi les autorités russes ne veulent pas entendre parler de Navalny? Réponses.

Ce samedi, des dizaines de milliers de Russes ont manifesté dans une soixantaine de villes à travers le pays. Ensemble, ils ont réclamé la libération d’Alexei Navalny, un opposant au président Vladimir Poutine. Il est assez rare qu’autant de gens manifestent ensemble étant donné qu’en Russie critiquer le pouvoir en manifestant est interdit. Les personnes qui le font risquent d’être arrêtées. C’est d’ailleurs ce qu’il s’est passé ce samedi puisque 3.300 personnes ont été arrêtées brutalement. Alors qu’elles ne faisaient que lancer des boules de neige en direction de la police, elles ont reçu des coups de matraque en retour. L’Union européenne a aussitôt critiqué ces arrestations violentes. La France, elle, a rappelé que tout citoyen devrait avoir le droit de manifester dans une démocratie.

Qui est Alexei Navalny?

Alexei Navalny, 44 ans, est un avocat et opposant politique. Depuis des années, il s’oppose à Vladimir Poutine. Il accuse le président de la Russie de s’accrocher au pouvoir par tous les moyens, notamment en organisant des élections sans réel opposant.

Alexei Navalny

Alexei Navalny

Régulièrement, Alexei Navalny est arrêté sous de faux prétextes et emprisonné afin de le faire taire. A plusieurs reprises, l’Europe a dénoncé des procès inéquitables à son encontre. L’année dernière, Alexei Navalny a même été empoisonné dans un avion. Il a dû être soigné en urgence en Allemagne, où trois laboratoires ont indiqué avoir retrouvé des traces de poison dans son organisme. Alexei Navalny, qui a bien failli mourir, est persuadé que les autorités russes sont responsables de cet empoisonnement. La Russie, elle, nie avoir tenté de le tuer et refuse d’enquêter.

Et maintenant?

Alexei Navalny est en prison depuis la semaine dernière, mais il n’a pas pour autant décidé de se taire. L’Union européenne a demandé à la Russie de le libérer immédiatement, sans succès. Les autorités russes espèrent qu’en mettant Navalny en prison, les gens l’oublient peu à peu. Mais une partie du peuple russe semble bien décidée à réagir étant donné que des centaines de personnes ont déjà annoncé vouloir manifester la semaine prochaine.

crédit photo : abacapress