Les animaux sauvages sont plus que jamais en danger!

seaBON

Le Fonds mondial pour la nature (WWF) a publié jeudi un rapport extrêmement inquiétant. “Notre monde est en danger”, prévient l’ONG. Mais il n’est pas trop tard pour le sauver ! Que peut-on faire? Réponses.

Pour en arriver à cette conclusion, le WWF a étudié 21.000 populations de vertébrés appartenant à 4000 espèces. Entre 1970 et 2016, deux animaux étudiés sur trois ont disparu, explique le WWF dans un rapport qu’il publie tous les deux ans.

Si cela ne veut pas dire que deux animaux sur trois dans le monde ont disparu (le chiffre ne porte que sur les 4000 espèces étudiées), cela reste quand même très inquiétant. Si ne fait rien, cela pourrait malheureusement s’étendre au monde entier. Pour te donner une idée, si deux tiers de l’Humanité disparaissaient, cela voudrait dire que les seuls habitants qui resteraient sur Terre seraient ceux du continent asiatique, et encore, sans la Chine!

Quels animaux souffrent le plus?

Parmi tous les animaux du monde, ce sont les espèces d’eau douce (poissons, oiseaux, amphibiens) qui sont les plus touchées. Côté région, ce sont les zones tropicales d’Amérique centrale et latine qui ont enregistré les plus grandes pertes d’animaux.

oiseauBONEn Belgique, les animaux vivant dans les zones agricoles et forestières sont ceux qui ont le plus diminué. Le loriot d’Europe (à gauche) et le moineau friquet (à droite) sont ainsi particulièrement en danger. Par contre, les espèces qui vivent dans les zones naturelles ouvertes (prairies) et les zones humides (marais, cours d’eau) s’en sortent beaucoup mieux, même si tout n’est pas gagné et que certaines espèces diminuent toujours. Notons tout de même une belle victoire: la cigogne noire fait un retour spectaculaire dans notre pays grâce aux programmes de protection.

Que faire pour protéger les animaux sauvages?

« Nous assistons à la destruction rapide de la nature par les Hommes », prévient Marco Lambertini, le directeur mondial du WWF. « Mais nous commençons à comprendre ».

La cause principale de la disparition de tous ces animaux est la destruction de leurs habitats naturels, notamment par l’agriculture. Mais il n’y a pas que ça. Le réchauffement climatique met aussi de nombreuses espèces sauvages en danger, tout comme les maladies et la pollution. Il faut donc agir rapidement et modifier nos comportements.

Voici quelques exemples de choses que tu peux faire:

  • Manger moins de viande
  • Manger des aliments qui ont été produits près de chez toi
  • Acheter des produits durables, c’est-à-dire qui ont été produits en respectant la nature. Les produits durables ont bien souvent une étiquette qui le mentionne
  • Polluer moins, en changeant ta manière de te déplacer

Ne l’oublie jamais : chaque geste compte !

crédit : afp

Laisser un commentaire