En Italie, 700.000 enfants ne mangeraient pas à leur faim à cause du coronavirus

enfantBON

Selon l’organisation agricole italienne La Coldiretti, 700.000 enfants ne mangeraient pas à leur faim en Italie. Et ce, à cause de la pandémie de coronavirus qui touche le monde entier.

Pourquoi certains enfants manquent-ils de nourriture ?

Si le confinement a permis de diminuer la propagation du virus, il a aussi empêché beaucoup de gens de travailler. « Les propriétaires de petits magasins, les travailleurs saisonniers ou à temps partiel et les artisans n’ont désormais quasiment plus de revenus », explique l’organisation agricole italienne. Des aides ont beau être prévues, elles ne sont pas toujours suffisantes pour vivre correctement. De plus, certaines personnes n’y ont tout simplement pas droit. « Les personnes qui travaillent clandestinement n’ont pas droit aux aides et n’ont pas d’économies », confirme l’organisation. Pour toutes ces familles-là, manger est devenu compliqué. D’autant plus que, suite à la fermeture des marchés et des restaurants, le prix des aliments a augmenté. Les fruits, les légumes, le lait et la charcuterie sont ainsi plus chers qu’avant.

Comme si cela ne suffisait pas, les écoles sont elles aussi fermées depuis mars. Or, elles permettaient aux enfants de familles pauvres de manger chaud le midi. Malheureusement, la situation ne risque pas de s’arranger puisqu’elles ne devraient pas rouvrir avant septembre.

Un problème mondial

Si le sud de l’Italie est particulièrement touché, la situation est critique pour beaucoup de personnes à travers le monde. L’organisation Oxfam, qui lutte contre la pauvreté, expliquait il y a quelques semaines que 500 millions de personnes supplémentaires risquaient de basculer dans la pauvreté à cause du coronavirus. « Dans certaines régions du Moyen-Orient et de l’Afrique, la lutte contre la pauvreté pourrait reculer de 30 ans », déplorait Oxfam.

Que faire?

En Italie, les habitants se montrent solidaires : 39% des Italiens ont ainsi fait d’un don d’argent ou de nourriture.

A l’échelle du monde entier, les organisations appellent aussi aux dons… mais demandent également aux dirigeants des pays plus riches d’intervenir pour aider ceux qui en ont besoin.

crédit photo : afp

Laisser un commentaire