Être végan, ce n’est pas pour les enfants !

Mother and daughter cooking.Reporters / BSIP

Le véganisme, c’est quoi ?

Tu connais peut-être des personnes dans ton entourage qui sont végétariennes. Cela signifie qu’elles ne mangent pas d’animaux (pas de viande, de poisson ou de crustacés). Par contre, ces personnes mangent des œufs, des produits laitiers ou du miel. Le véganisme, c’est différent ! Les végans ne consomment aucun produit d’origine animale. Pas de viande, pas de poisson, pas de crustacé, pas d’œufs, pas de produits laitiers ni de miel. Les personnes végans décident aussi de ne pas porter de vêtements fabriqués à partir de matières provenant d’animaux comme la fourrure ou le cuir. Enfin, les végans n’utilisent pas de produits qui ont été testés sur des animaux, comme les crèmes ou les savons.

Pourquoi être végan ?

Aujourd’hui, de plus en plus de personnes décident d’être véganes. Pourquoi ? Car elles trouvent que les animaux sont des êtres sensibles et ont des droits. Les végans veulent que leur bien-être soit respecté. Pour le respecter, elles préfèrent ne pas consommer de produits d’origine animale. Certaines personnes décident aussi d’être véganes pour des raisons écologiques. En mangeant moins de viande, il y aura moins de conséquences sur notre planète.

Le véganisme, un danger pour les plus jeunes ?

D’autres végans disent que c’est parce que c’est meilleur pour leur santé de ne pas manger d’animaux. L’Académie royale de médecine de Belgique vient justement d’étudier les effets du véganisme sur la santé des enfants, à la demande de Bernard De Vos, le délégué aux droits de l’enfant. En effet, M. De Vos était inquiet car des situations difficiles (et même des décès) ont été constatés dans des hôpitaux, des crèches et des écoles, chez des enfants qui suivent un régime végan.

Un régime inadapté aux enfants

L’Académie royale de médecine de Belgique a conclu que le régime végan doit être suivi de près médicalement chez les adultes, et doit être exclu chez les enfants. En Belgique, 3% des enfants sont concernés par ce type de régime alimentaire : « Ce régime est inadapté pour les enfants à naître, les enfants, les adolescents et pour les femmes enceintes et allaitantes. Les quantités de protéines de haute valeur biologique, de vitamine B12, de vitamine D, de calcium, de fer, de zinc, d’iode et de DHA sont particulièrement visées dans les carences observées ». Quand ton corps est en pleine croissance, il a besoin de tous ces nutriments que l’on trouve dans certains produits d’origine animale. L’Académie ajoute qu’un régime végétarien peut satisfaire, à condition d’être varié et équilibré, et à condition que la personne végétarienne reçoive des compléments alimentaires, comme du calcium, pour éviter des carences (des manques de certains éléments indispensables à notre nutrition).

 

Crédit : Reporters/BSIP