Il n’y a pas assez de professeurs pour tous les élèves

ecoleBON20

Une semaine après la rentrée, il manque toujours des professeurs dans plusieurs écoles secondaires. Qu’est-ce que cela veut dire? Quelles sont les matières concernées? Pourquoi n’y a-t-il pas assez de professeurs? Réponses.

Chaque année, de nombreuses écoles secondaires sont confrontées au manque de professeurs. Mais, selon le journal Le Soir, cette année, le phénomène est précoce. Selon RTL info, il manque 130 professeurs à temps plein pour pouvoir assurer tous les cours. C’est énorme ! Si cette pénurie touche surtout les écoles secondaires, certaines écoles maternelles et primaires en souffrent également.

Quelles sont les matières en pénurie?

Une petite explication tout d’abord : en primaire, c’est le même professeur qui te donne les cours de mathématiques, français, éveil, etc. En secondaire, c’est différent, chaque professeur donne une seule matière. Chaque année, la Fédération Wallonie-Bruxelles dresse un inventaire des matières en pénurie. Il apparaît que les domaines où il manque le plus de professeurs sont les maths, les langues modernes (anglais ou néerlandais), la géographie ou encore les cours de philosophie et de citoyenneté.

Comment cela se fait-il?

Selon Thomas Jadin, Président de l’Association des Directeurs de l’Enseignement secondaire catholique, interrogé par la RTBF, « il y a un manque d’attractivité pour la profession d’enseignant ». Les conditions de travail sont en effet jugées trop dures par rapport au salaire reçu. On a souvent tendance à croire que les professeurs sont heureux car ils ont beaucoup de jours de congés mais, au-delà de ça, ils ont souvent des difficultés à avoir un horaire complet, ils doivent se déplacer dans plusieurs écoles pour donner cours et ils donnent parfois cours à des classes avec beaucoup trop d’élèves, ce qui est très fatiguant.

« La réforme des Titres et Fonctions joue également un rôle », continue Thomas Jadin. Dans le cadre du Pacte d’Excellence, le métier d’enseignant a subi quelques modifications et, notamment, le décret « Titres et Fonctions ». Ce dernier détermine avec précision le diplôme qu’il faut pour enseigner telle matière en telle année. Avant, le directeur d’une école pouvait engager un professeur qui était motivé à l’idée d’enseigner mais qui n’avait pas vraiment le diplôme adéquat pour le faire. Aujourd’hui, le directeur ne peut plus le faire aussi facilement qu’avant. Il doit en faire la demande et celle-ci devra être soigneusement examinée. Pourquoi a-t-on réformé ce décret? L’idée était de dire qu’un professeur qui n’avait pas reçu la bonne formation ne pourrait pas enseigner correctement. Si cela a été vrai dans certains cas, cela a aussi mis sur le côté des personnes qui étaient réellement motivées à l’idée de partager leurs savoirs et qui auraient pu donner cours aux élèves sans professeur.

Quelles conséquences pour l’élève?

L’élève qui n’a pas de professeur dans une matière sera peut-être content à l’idée de manquer des heures de cours et d’aller à l’étude à la place. Mais si l’absence de professeur est trop longue, c’est la formation de l’élève qui va être impactée. Si tu n’as pas de cours d’anglais pendant 3 mois, tu auras forcément un moins bon niveau que ton copain qui, lui, aura eu cours toute l’année. Tu l’as compris, il est donc très important de trouver de nouveaux professeurs!

 

crédit : belga

Laisser un commentaire