Irak : 100 morts et 6.000 blessés dans des manifestations

irakBON

Cela fait exactement une semaine que des manifestations ont lieu en Irak. Pourquoi les Irakiens manifestent-ils? Comment le gouvernement va-t-il réagir? Réponses.

Cela faisait un petit temps déjà que les Irakiens étaient à bout. Mais mardi dernier, des centaines de personnes ont décidé de manifester après s’être données rendez-vous via les réseaux sociaux. Pour la plupart, il s’agit de jeunes Irakiens vivant dans le sud du pays.

Afin de mettre fin à ces manifestations qui prenaient de plus en plus d’importance, les autorités ont envoyés des policiers et des militaires sur place. Ceux-ci ont tiré à balles réelles sur les manifestants. Résultat : 100 personnes (dont 6 policiers) sont mortes tandis que 6.000 autres ont été blessées.

Pourquoi ces personnes manifestent-elles?

Premièrement, elles dénoncent la corruption qui appauvrit le pays. Selon Transparency International, une ONG qui veut lutter contre la corruption, l’Irak est le 12ème pays le plus corrompu du monde. En 16 ans, plus de 410 milliards d’euros (!) ont « disparu ». Il s’agit d’une immense somme d’argent que le gouvernement aurait pu investir dans les écoles, les hôpitaux ou la création d’emplois. Au lieu de ça, elle a servi à enrichir des personnes malhonnêtes. Il y un an, un nouveau gouvernement a été mis en place. Les gens pensaient qu’il allait lutter contre la corruption mais, selon eux, cela n’a pas été le cas. Ils réclament donc le départ du gouvernement actuel.

Deuxièmement, les manifestants souhaitent trouver du boulot. Dans ce pays, un jeune sur quatre est au chômage. Cela veut dire que certains jeunes ne trouveront jamais de boulot, pour la simple et bonne raison qu’il n’y en a pas pour tout le monde.

Finalement, les manifestants réclament l’accès à des services de base comme l’eau potable ou l’électricité. Cela fait des dizaines d’années que tout le monde n’y a pas accès. Il faut dire que, pendant près de 40 ans, le pays a été en guerre, ce qui l’a en partie détruit.

Que fait le gouvernement?

Face à l’ampleur des manifestations, le gouvernement s’est réuni en urgence dimanche. Adel Abdel Mahdhi, le Premier ministre, a annoncé quelques mesures. Pour lutter contre le chômage, il a ordonné la construction de halles où les marchands ambulants pourront vendre leurs produits.

Il a également annoncé la construction de 100.000 logements. Depuis septembre, des dizaines de maisons construites sans autorisation avaient en effet été détruites. Et, enfin, il a déclaré que toutes les personnes mortes durant les manifestations seraient considérées comme des « martyrs », ce qui permettra à leurs proches de recevoir de l’argent.

Est-ce que cela suffira à calmer la population? Est-ce que le gouvernement devra démissionner? Réponses dans quelques semaines.

 

crédit photo : reporters

Laisser un commentaire