La Belgique à nouveau frappée par le terrorisme

police-apBON

Comme tu le sais sans doute, deux policières, Lucile et Soraya, et un jeune homme de 22 ans du nom de Cyril ont été tués mardi dernier à Liège par un détenu radicalisé. C’est quoi la radicalisation? Explications.

Benjamin Herman était en prison depuis 2003. Pourtant, il a réussi à tuer trois personnes mardi dernier à Liège et est également suspecté d’avoir tué son ancien codétenu la veille. Comment est-ce possible? Hé bien, Benjamin Herman était en réalité en congé pénitentiaire. Cela veut dire que la Justice l’avait laissé sortir momentanément de prison afin qu’il puisse faire quelques démarches avant sa libération définitive. Ces sorties de quelques heures hors de la prison sont utiles puisqu’elles permettent aux prisonniers de trouver un logement, un travail ou de s’inscrire à une formation. Des choses qui vont leur permettre de mieux se “réinsérer dans la société”, c’est-à-dire vivre avec les autres une fois qu’ils seront libérés.

Pour pouvoir obtenir un congé pénitentiaire, il faut toutefois que le prisonnier se soit bien comporté en prison et qu’il ne soit pas une menace pour les autres. Koen Geens, le ministre de la Justice (qui s’occupe des prisons), a été pointé du doigt après la tuerie. Les gens se demandaient en effet comment Benjamin Herman avait pu obtenir un congé pénitentiaire. Malgré les critiques, le ministre a choisi de ne pas démissionner.

La radicalisation dans les prisons

En prison, Benjamin Herman est devenu musulman. Malheureusement, il a également côtoyé des individus dangereux, dont un proche d’un des terroristes des attentats de Bruxelles. Ces gens lui ont mis de mauvaises idées en tête. Ils lui ont dit que pour être un bon musulman, il devait forcément tuer. Et Benjamin Herman a cru leurs mensonges. Il s’est “radicalisé”. Dès qu’il en a eu l’occasion, il a donc tué des personnes au hasard avant de, lui-même, se faire abattre par la police. L’organisation terroriste Daech a revendiqué l’attaque et expliqué que Benjamin Herman avait agi à sa demande.

La radicalisation dans les prisons est un énorme problème. Beaucoup de détenus croient en effet les mensonges qu’ils peuvent entendre de la part des autres prisonniers. Ces derniers les encouragent à devenir des terroristes et à tuer dès qu’ils sortiront. La mission du gouvernement est donc de trouver le moyen de dire la vérité aux détenus : que l’Islam est une religion de paix et de tolérance qui n’a jamais encouragé la violence !

crédit : ap