Tout comprendre à la COP23, la réunion pour protéger le climat

earth

Qu’est-ce que la COP23? Qu’est-ce qu’il s’y passe? Que peux-tu faire pour limiter le réchauffement climatique? Voici toutes les réponses à ces questions.

La Conférence de l’ONU sur les changements climatiques (COP23) a lieu cette année du 6 au 17 novembre. Des milliers de diplomates, organisations non gouvernementales, grandes entreprises, instituts et hommes politiques sont réunis pour trouver ensemble des solutions pour limiter le réchauffement climatique. Cette année, cette « COP23 » est organisée par les îles Fidji mais a lieu à Bonn, en Allemagne, pour des questions pratiques. COP signifie en anglais « Conference of The Parties » (Conférence des partis). Un parti est un pays qui participe aux discussions (197 en tout). On lui a donné le numéro 23 étant donné que c’est la 23ème année de suite que la conférence a lieu.

Comment lutter contre le réchauffement climatique ?

C’est la question que se posent tous ceux qui participent à la COP23. Lors de l’accord de Paris, en 2015, 195 pays (+ l’Union européenne) se sont mis d’accord pour limiter la hausse des températures à 2°C avant la fin du siècle. Qu’est-ce que cela veut dire ? Que la température moyenne sur Terre, en 2100, ne pourra être que 2°C supérieure à celle de l’ère préindustrielle (dans les années 1880-1899) où il n’y avait pas beaucoup d’entreprises polluantes. Problème : la température aujourd’hui a déjà augmenté d’un degré par rapport à cette époque-là. Si l’on continue comme ça, elle augmentera de 3°C. Les pays doivent donc faire plus d’efforts s’ils veulent remplir l’objectif qu’ils se sont fixés. Notamment les pays riches qui sont les plus polluants.

Pour y arriver, il faut entre autres réduire les gaz à effet de serre qui sont responsables du réchauffement climatique. Etant donné qu’ils apparaissent lorsque l’on utilise du pétrole et du charbon, il faudrait éviter d’utiliser ces énergies et opter pour des énergies « vertes » non polluantes comme le soleil ou le vent. Les pays doivent donc accepter volontairement d’encore réduire leurs émissions de gaz polluants, ce qui est assez compliqué. D’autant plus que Donald Trump, le président des Etats-Unis qui sont le deuxième pays producteur de gaz à effet de serre, a décidé qu’il se retirait de l’accord de Paris.

Et la Belgique ?

La commission européenne a publié ce mardi 7 novembre un rapport dans lequel elle pointe la Belgique du doigt. Selon elle, la Belgique doit encore faire plus d’efforts. C’est pourquoi ce lundi 13 novembre, notre pays a établi une liste de mesures pour lutter contre les gaz polluants : privilégier l’utilisation du vélo par rapport à la voiture, abandonner les chaudières trop polluantes, limiter les investissements dans les énergies polluantes, etc.

Toi, que peux-tu faire pour limiter le réchauffement climatique ?

  • Demander à tes parents d’acheter des fruits et légumes de saison. En effet, si tu manges des fraises en décembre, c’est qu’elles viennent d’un pays très éloigné et qu’il aura donc fallu les transporter jusqu’ici et utiliser beaucoup de carburants polluants pour faire la route.
  • Aller à l’école en bus, en vélo ou à pied. Si ce n’est pas possible, tu peux également faire du covoiturage avec un(e) de tes camarades de classes.
  • Eteindre la lumière quand tu quittes la pièce.
  • Prendre des douches plutôt que des bains et passer moins de temps sous la douche.
  • Eteindre les appareils électroniques lorsque tu ne les utilises plus et surtout éviter de les mettre en veille.

 Crédit : reporters

Laisser un commentaire