La Catalogne retrouve son autonomie pendant que l’Espagne a un nouveau Premier ministre

catalogneBON

Ce samedi a été une journée historique pour l’Espagne puisque deux gouvernements ont prêté serment le même jour. Explications.

Si tu lis attentivement le Tremplin, tu te souviens peut-être que la Catalogne avait été mise sous tutelle en octobre par le gouvernement espagnol (Madrid). Cela veut dire que ce dernier avait repris le contrôle du gouvernement et du parlement catalans ainsi que de la police et des médias. Il avait agi de la sorte car la Catalogne avait déclaré son indépendance, ce que Madrid trouvait illégal. Madrid avait accepté de rendre ses pouvoirs à la Catalogne dès que la région se serait choisi un nouveau chef. C’est maintenant chose faite ! Samedi 2 juin, Quim Torra (à gauche) a prêté serment et a officiellement succédé à Carles Puigdemont comme président de la Catalogne. Tu l’as compris : la Catalogne a donc retrouvé son autonomie ! Oubliera-t-elle ses rêves d’indépendance pour la garder?

Tous les problèmes ne sont en tout cas pas résolus. Certains membres de l’ancien gouvernement sont toujours poursuivis pour rébellion et sédition. Carles Puigdemont, l’ex-président catalan, pourrait être extradé de l’Allemagne vers l’Espagne et être arrêté à son arrivée sur le territoire.

Un nouveau premier ministre pour l’Espagne

Quim Torra, le nouveau président de la Catalogne, a donc appelé le nouveau Premier ministre espagnol à négocier. “La situation dans laquelle nous nous trouvons ne peut plus continuer. Occupons-nous du problème, vous et moi”.

En effet, il y a également eu du changement du côté du gouvernement espagnol. Après avoir passé 6 ans au pouvoir, le Premier ministre Mariano Rajoy a été renversé et éjecté du pouvoir par l’opposition. Pourquoi? Parce que son parti, le parti populaire, a été mêlé à plusieurs affaires de corruption. Les différents partis de l’opposition (qui ont pourtant des idées différentes) en ont eu marre et se sont accordés pour voter contre Mariano Rajoy. Résultat : c’est maintenant le socialiste Pedro Sánchez (à droite) qui est à la tête du pays. Il a également prêté serment le même jour que Quim Torra. Pedro Sánchez rencontrera sans doute toutefois des difficultés pour gouverner étant donné qu’il devra s’entendre avec des partis aux idées très différentes des siennes pour faire passer des mesures.

crédit : ap

Laisser un commentaire