Le 11 septembre 2001, les USA et le monde plongeaient dans l’horreur

11septembreOK

Il y a 15 ans, les Etats-Unis, la plus grande puissance au monde, étaient frappés par un terrible attentat terroriste visant les « tours jumelles », les deux plus hautes tours de New York. Près de 3000 personnes ont perdu la vie.

Tu n’as pas vécu ce moment de l’histoire et pourtant, il restera à jamais gravé dans les mémoires. Voici pourquoi.

Nous sommes le mardi 11 septembre 2001. A Manhattan (New York) aux Etats-Unis, le ciel est bleu et la journée s’annonce belle. Comme dans toute grande ville, c’est un peu l’effervescence: chacun se rend au travail ou à l’école.
Mais à 8h46 (heure locale américaine), le destin des USA et du monde entier bascule: l’une des deux tours jumelles (la tour nord) du World Trade Center (WTC) – un complexe composé d’immeubles d’affaires- est percutée par un avion arrivant à 700km/h. Les 701 passagers à bord de l’avion ainsi que de nombreux employés présents au niveau de l’impact sont tués. Un énorme incendie se déclenche dans la tour. Cette scène suscite d’abord effroi et interrogation.

Mais à 9h03, un 2e avion fonce droit sur la 2e tour du WTC, la tour sud. Plus aucun doute n’est permis: les USA sont victimes d’un effroyable attentat terroriste! La planète entière vient de plonger dans l’horreur.

Quelques minutes plus tard, à 9h37, un 3e avion détourné vient percuter le Pentagone, le siège du département de la Défense, à Washington DC, tuant tous les passagers ainsi que 125 civils et militaires présents dans le bâtiment.

A 9h58, le tour sud du WTC s’effondre. En 10 secondes, les 110 étages de l’immeuble s’écroulent comme un château de cartes. Le chaos s’est emparé de NY. Le monde entier est sous le choc.

A 10h03, un 4e avion s’écrase sur la commune de Shanksville en Pennsylvanie. Les passagers, mis au courant par téléphone de ce qui se passait à NY, se sont révoltés et, grâce à eux, les terroristes ont perdu le contrôle de l’appareil.

A 10h28, la tour nord du WTC s’effondre elle aussi. 1400 personnes y perdent la vie.

Qui a commis ces attentats?

Ces quatre attentats-suicides ont été perpétrés par 19 membres du réseau djihadistes islamiste Al-Qaïda, dirigé par Oussama Ben Laden. Au lendemain des attentats, le président américain de l’époque, George W. Bush, le déclare « mort ou vif ». Les USA s’engagent alors dans une « guerre mondiale contre le terrorisme »: dès octobre 2001, l’armée américaine entre en Afghanistan, dont le régime taliban favorable à Al-Qaïda est soupçonné d’abriter Ben Laden, puis en mars 2003, en Irak, également, selon les USA, terreau du terrorisme international.

Qu’en est-il 15 ans plus tard?

Les attentats du 11 septembre 2001 ont fait 2977 morts et plus de 6200 blessés. Ce sont les attentats les plus meurtriers jamais perpétrés depuis le début de l’Histoire. Aujourd’hui encore, quelque 75000 personnes souffrent toujours de troubles mentaux et physiques liés à ces attaques.

Le 11 septembre 2001 a changé la face du monde: les USA, plus grande puissance mondiale que l’on pensait intouchable, ont été la proie de terribles attentats, avec des avions utilisés comme des armes. Depuis, la menace terroriste est devenue la priorité n°1 en terme de sécurité, ce qui a un impact direct sur notre vie de tous les jours: par exemple, dans les aéroports, tous les passagers sont systématiquement fouillés et les sacs et valises scannés; et dans les cockpits, les pilotes sont protégés par des portes blindées.

A l’occasion des dix ans du drame, en 2011, a été inauguré un mémorial – le 9/11 Memorial – en souvenir des victimes des attentats du 11 septembre 2001. Il se compose de deux bassins d’eau carrés situés à l’emplacement même des deux tours jumelles disparues. Sur les bords y sont gravés le nom des 3000 victimes. Un musée a également été ouvert sous le mémorial en 2014. Un an plus tard, en 2015, s’ouvrait au public la « Freedom Tower », construite à côté du site des tours jumelles. Avec ses 104 étages, elle culmine à 541 mètres, ce qui en fait la plus haute tour du monde!

Crédit photo: Reporters