Le Belge Ryad Merhy devient champion du monde de boxe

ryadBON (1)

Notre compatriote a gagné son combat contre le Hongrois Imre Szello ce samedi au Dôme de Charleroi. Il devient donc champion du monde WBA « par intérim » dans la catégorie poids lourds-légers (moins de 90,719 kg).

« Il y a trop d’émotions. J’ai combattu pour tout le monde aujourd’hui. J’ai essayé de me mettre la pression et on a vu un magnifique combat. Aujourd’hui, ce n’est que le début », a déclaré Ryad Merhy, ravi, après sa victoire.

Il ne lui a fallu que 7 rounds (sur les 12 prévus) pour infliger un « KO technique » à son adversaire, le Hongrois Imre Szello. Après avoir dominé pendant presque tout le combat, le Belge a donc logiquement remporté le titre de « champion du monde par intérim » WBA dans la catégorie poids lourds-légers (la WBA étant l’une des quatre fédérations officielles de boxe anglaise).

« C’est un aboutissement et une revanche », a-t-il expliqué. En effet, en 2018, Ryad Merhy avait échoué à remporter ce titre à Marseille face à Arsen Goulamirian. Le Français lui avait infligé la première défaite de sa carrière professionnelle. Depuis qu’il est boxeur, Ryad Merhy a remporté 29 de ses 30 combats.

Pourquoi « par intérim »?

En boxe, pour remporter un titre, il faut généralement affronter la personne qui détient ce titre. Or, dans le combat qui s’est déroulé samedi, aucun des deux sportifs n’avait le titre. La raison est simple : c’est le Kazakhe Beibut Shumenov qui le possède. Mais cela fait plusieurs mois qu’il est blessé et dans l’impossibilité de combattre. Ryad Merhy restera donc champion du monde, jusqu’à ce que le Kazakhe soit en mesure de l’affronter. Le vainqueur de ce combat deviendrait alors le « vrai » champion du monde. Toutefois, selon les experts, il y a fort peu de chances que Beibut Shumenov revienne un jour sur le ring. Ryad Merhy deviendra donc bientôt le « vrai » champion du monde de sa catégorie.

Dans les mois à venir, il pourrait avoir l’occasion d’affronter Arsen Goulamirian, la seule personne ayant réussi à le vaincre, pour le titre de « super-champion » du monde. Affaire à suivre…

 

crédit photo : belga