Le gouvernement belge est « en affaires courantes » : 5 questions pour tout comprendre

michel BOn

Qu’est-ce que ça veut dire être « en affaires courantes »? Combien de temps cela va-t-il durer? Est-ce la première fois? Réponses.

Avant les vacances nous t’avions expliqué que plusieurs ministres N-VA du gouvernement avaient démissionné. Hé bien, les choses se sont accélérées. Le 18 décembre dernier, le Premier ministre, en voyant qu’il n’était pas soutenu par le Parlement, a présenté sa démission au Roi. Trois jours plus tard, le roi Philippe acceptait sa démission plongeant le pays en « affaires courantes ».

C’est quoi un gouvernement « en affaires courantes »? 

En Belgique, lorsqu’un gouvernement démissionne et qu’aucun autre gouvernement le remplace, on dit qu’il est en « affaires courantes ». De même, après les élections fédérales, si les discussions traînent pour former un nouveau gouvernement, c’est l’ancien qui reste « en affaires courantes ».

Est-ce la première fois que la Belgique est « en affaires courantes »?

Non, elle l’a déjà été à de très nombreuses reprises. En 2010-2011, la Belgique est notamment restée en « affaires courantes » durant… 541 jours ! Un record…

Que peut faire un gouvernement « en affaires courantes »? 

En théorie, pas grand chose. Il doit se contenter de la gestion quotidienne de la Belgique, des affaires en cours (des dossiers qui ont déjà été votés) et des situations urgentes. Dans les faits, il a parfois plus de pouvoirs que cela. Comme tu l’as lu ci-dessus, la Belgique est parfois restée tellement longtemps en « affaires courantes » qu’il a bien fallu que des décisions soient prises. En 2011, Yves Leterme, le Premier ministre ‘en affaires courantes » avait fait voter un budget. La même année, la Belgique avait décidé d’envoyer des militaires en Libye. Là encore, une décision (pourtant très importante) prise « en affaires courantes ».

Combien de temps la Belgique restera-t-elle dans cette situation?

Jusqu’aux prochaines élections fédérales, en mai 2019. Mais si après ces élections la Belgique ne parvient pas à former un gouvernement, notre pays pourrait rester en affaires courantes encore un petit moment.

Et en attendant, la Belgique est bloquée?

Oui et non. Si le gouvernement est en affaires courantes, ce n’est pas le cas du Parlement. Pour rappel, le Parlement propose et vote les lois. Ce qui veut dire que, techniquement, sur certains sujets, une majorité pourrait faire voter de nouvelles lois. Toutefois, cela risque d’être compliqué étant donné que le rôle du gouvernement est d’exécuter les lois et qu’il ne peut pas le faire en affaires courantes…

crédit photo : reporters

Laisser un commentaire