Le naufrage d’un bateau au Sri Lanka provoque une catastrophe écologique historique

lankaBON

Pourquoi parle-t-on d’une catastrophe écologique? Pourquoi ce bateau inquiète-t-il autant? Réponses.

langfr-1280px-Sri_Lanka_(orthographic_projection).svgMalgré tous les efforts déployés, le bateau MV X-Press Pearl a fini mercredi par couler en partie dans l’océan, près des côtes du Sri Lanka (au sud de l’Inde). Ce navire, un porte-conteneurs sous pavillon de Singapour, était en feu depuis le 20 mai dernier. 

Pourquoi ce bateau est-il inquiétant?

Des bateaux qui coulent, il y en a quelques uns. Mais celui-ci transportait des produits chimiques particulièrement dangereux : de l’acide, du carburant, mais aussi des billes de plastique. C’est pour cela que le Sri Lanka a tenté pendant plusieurs jours d’emmener le bateau le plus loin possible de ses côtes.

Selon les experts, l’acide pourrait se dissoudre dans l’eau, sans avoir trop d’impact. Le carburant, lui, pourrait provoquer une marée noire catastrophique. Mais, les autorités du Sri Lanka sont déjà prêtes à agir pour éviter cela. Un bateau indien est en place pour pomper le carburant dès qu’il s’échappera du bateau. Pour l’instant, le carburant semble toujours enfermé dans le bateau , mais jusqu’à quand? Le risque de marée noire inquiète beaucoup les experts. Mais ce qui les inquiète encore plus, ce sont les billes de plastique que le bateau transportait.

Pourquoi le plastique est-il aussi inquiétant?

Les billes de plastique sur les plages du Sri Lanka

Les billes de plastique sur les plages du Sri Lanka

Des tonnes et des tonnes de billes de plastique (destinées à faire des emballages) se sont retrouvées dans l’océan à la suite de l’incendie du bateau. Ces billes sont déjà arrivées sur les plages du Sri Lanka, les recouvrant sur des kilomètres et des kilomètres. Il faudra un temps fou pour nettoyer les plages paradisiaques qui faisaient la fierté du Sri Lanka. D’autant que le pays est actuellement confiné. Mais ce n’est pas tout. Les billes sont si petites qu’elles peuvent se faufiler partout. Elles peuvent par exemple être avalées par les poissons qui risquent d’en mourir. Afin de ne prendre aucun risque, la pêche a donc été momentanément interdite dans la région. Malheureusement, la pêche faisait vivre beaucoup de Sri-Lankais qui vont devoir trouver un moyen de gagner de l’argent autrement.

Bref, il s’agit là de la pire catastrophe écologique de l’histoire du Sri Lanka.

A qui la faute?

Le bateau, qui a démarré d’Inde, faisait route vers la Malaisie. Certains pensent qu’une fuite serait à l’origine de l’incendie, et que les membres d’équipage avaient remarqué la fuite au moment de partir. Une association environnementale a déposé une plainte contre le propriétaire du bateau, et les autorités du Sri Lanka qui, selon elle, auraient pu éviter tout cela.

crédit photo : afp