L’éruption d’un volcan sous-marin ressentie à des milliers de kilomètres à la ronde

tongaBON

Le volcan Hunga Tonga-Hunga Ha’apai (Océanie) est entré vendredi en éruption. Si le volcan est situé à 20.000 km de la Belgique, il y a quand même eu des conséquences jusque chez nous. Explications. 

Comme tu peux le voir sur la carte, le volcan Hunga Tonga est situé dans l’Océan Pacifique, entre l’Australie et les Etats-Unis. Jusqu’il y a quelques années, ce volcan était entièrement sous-marin. Cependant, lors d’une précédente éruption, en 2009, le volcan est en partie remonté à la surface. En 2014, le volcan en question a craché tellement de lave et de roches qu’elles ont formé une île tout autour de lui. Et il y a quelques jours, le volcan a encore refait parler de lui.

Capture d’écran 2022-01-16 à 15.04.26

Depuis fin décembre, le volcan commençait en effet à s’agiter. Il est entré en éruption le samedi 15 janvier. La puissance de l’éruption a été telle que les habitants des îles des Tonga (l’archipel le plus proche du volcan) ont cru entendre une bombe exploser. Des personnes situées à 800km de là ont également entendu le bruit de l’éruption !

Etant donné que le volcan est toujours en partie sous l’eau, il a provoqué un tsunami en libérant sa lave. Des vagues de plusieurs mètres de haut ont donc frappé la capitale des Tonga, provoquant des inondations dans plusieurs maisons. Les dégâts matériels sont importants mais, heureusement, aucune victime n’est à déplorer ! L’île est toutefois privée de communications, et souffre également d’un manque d’eau potable puisque les nuages de cendres ont contaminé l’eau.

Une onde de choc dans le monde entier

Ce qui est particulièrement impressionnant, c’est que le tsunami a été observé à plusieurs centaines de kilomètres du volcan. Le Chili, située en Amérique du sud, à 10.000 kilomètres de là, a dû faire face à des vagues d’1m74 de haut ! Le Japon, les Etats-Unis ou encore le Pérou ont également été confrontés à des vagues de plus d’1m de haut.

Plusieurs pays européens, comme la Belgique ou la France, pourtant situés à 20.000 kilomètres de là, ont constaté des variations de pression atmosphérique à cause du volcan. La pression atmosphérique est la force exercée par l’air sur le sol. En Belgique, suite à l’éruption, la pression a légèrement augmenté. Cela n’a pas eu de conséquence particulière car la variation était très faible. « Mais c’est quand même très impressionnant d’avoir constaté en Belgique les conséquences d’une éruption qui s’est produite à l’autre bout du monde », a déclaré le météorologue belge David Dehenauw.

La Nouvelle-Zélande, un pays voisin, a envoyé lundi un avion militaire pour constater les dégâts aux Tonga. Plusieurs autres pays ont déjà proposé leur aide.

crédit photo : afp et google maps