Les Jeux olympiques sont reportés en 2021

tokyoBON

Après l’Euro la semaine passée, c’est au tour d’une autre grande compétition d’être reportée d’un an. Les Jeux olympiques de Tokyo n’auront plus lieu en 2020 mais en 2021. Quelles conséquences pour les sportifs? Explications.

Face à la pandémie mondiale de coronavirus, le Japon, pays qui aurait dû héberger les Jeux olympiques cette année, a décidé de demander le report de la compétition d’un an. Le Comité olympique international (CIO) a immédiatement accepté. Résultat : les Jeux olympiques d’été n’auront plus lieu en 2020 du 23 juillet au 8 août 2021.

« Nous avons pris cette décision afin de sauvegarder la santé des sportifs et tous ceux impliqués dans les JO ainsi que la communauté internationale », ont expliqué les organisateurs des Jeux.

Il s’agit là d’une décision historique. C’est en effet la première fois que les Jeux olympiques sont reportés en temps de paix. Par le passé, ils avaient été reportés puis annulés à deux reprises, mais c’était à cause des Première et Seconde Guerres mondiales.

Coup dur pour les sportifs

Si cette décision était nécessaire, elle aura de nombreuses conséquences. Non seulement financières, mais également pour les sportifs eux-mêmes. La plupart d’entre eux s’entraînaient en effet depuis des années dans le but de participer aux Jeux olympiques. Mentalement, c’est donc très dur. Garderont-ils tous leur motivation et leur rythme d’entraînement pendant un an encore?

Si certains, comme l’heptathlonienne belge Nafi Thiam, ont vu le côté positif d’avoir plus de temps pour s’entraîner, d’autres sont évidemment très tristes. Ceux qui avaient fait une « bonne année » sportive en 2020 et partaient favoris aux Jeux olympiques ne sont pas sûrs de pouvoir reproduire le même exploit l’année prochaine.

De plus, lorsqu’il s’agit de sport, un an, c’est très long. Plusieurs sportifs proches de la retraite qui participaient aux Jeux olympiques de 2020 devront encore « pousser » un an de plus. C’est le cas notamment de Serena Williams et Roger Federer en tennis. Or, en un an, ils perdront malheureusement de leur condition physique et ce, de façon plus visible que les plus jeunes.

Petite lueur d’espoir pour les sportifs : ceux qui s’étaient qualifiés pour l’édition de 2020 le resteront pour celle de 2021. Rendez-vous à Tokyo (Japon) l’année prochaine pour suivre leurs aventures !

crédit photo : reporters