Les robots seront-ils bientôt considérés comme des humains ?

sophia1

Pour la première fois dans l’Histoire, un robot a été fait citoyen d’un pays. Un autre a obtenu une identité réelle.

Sophia, un robot d’apparence humaine, a officiellement reçu la nationalité saoudienne. C’est la première fois dans l’Histoire qu’un « non-humain » est reconnu comme citoyen d’un pays. « Je suis très honorée et fière de recevoir cette distinction unique », a déclaré Sophia. Quelques jours plus tard, au Japon, un robot virtuel a officiellement reçu un prénom (Mirai, qui veut dire « futur ») et a été nommé résident d’un quartier de Tokyo.

A quoi servent les robots ?

Les robots sont de plus en plus présents dans notre vie quotidienne. Peut-être as-tu déjà vu un aspirateur qui fait les poussières tout seul ou une tondeuse qui coupe l’herbe sans l’aide d’un humain ? Les robots sont très utiles ! Ils sont également utilisés pour explorer l’espace, réaliser des missions militaires trop dangereuses pour l’homme ou aider un médecin à opérer.

Mais parmi tous ces robots, il existe une catégorie plus spéciale que les autres : les robots humanoïdes, c’est-à-dire ceux qui ressemblent physiquement à un humain. En Chine et au Japon, ce genre de robot est déjà utilisé dans certains restaurants pour prendre les commandes des clients.

robot

Aujourd’hui, les robots humanoïdes peuvent marcher (et même courir). Ils sont capables de reproduire certaines émotions humaines et de tenir une conversation. Sophia (sur la photo principale), le premier robot à recevoir la nationalité d’un pays est capable de reconnaître un visage qu’elle a déjà vu et de faire des blagues. Elle a également sa propre personnalité et, il faut le dire, ressemble à s’y méprendre à un humain. Bref, ils sont de plus en plus perfectionnés. Cependant, ils restent des machines !

Les robots sont-ils dangereux ?

Contrairement à ce que l’on voit dans certains films, les robots ne sont pas capables de tuer les humains. Par contre, ils peuvent avoir quelques conséquences négatives. Les robots-serveurs prennent ainsi la place de vrais serveurs qui auront plus de mal à trouver du travail si ces robots venaient à être utilisés dans beaucoup de pays. Dans plusieurs entreprises, des robots « classiques » (non-humanoïdes) ont déjà remplacé les travailleurs à certaines fonctions. Les humains ont ainsi plus de mal à trouver du travail ou doivent carrément changer de métier.

Mais, rassure-toi, il faudra toujours des humains étant donné que même les robots les plus perfectionnés ne parviennent pas à battre le cerveau humain (pour l’instant).

Et toi, aurais-tu accordé la citoyenneté à ce robot humanoïde ? Trouves-tu qu’il doit être considéré comme un humain ?  

Crédit photo : reporters