L’extrême droite remporte les élections en Italie

italieBON

Ce dimanche, les Italiens ont voté pour renouveler leur Parlement. Pourquoi cette élection était-elle importante? Que s’est-il passé? Réponses.

51,5 millions d’Italiens étaient invités à aller voter ce dimanche pour élire les 600 membres de leur Parlement. Au lendemain des élections, les résultats sont tombés. Comme c’était attendu, le parti d’extrême droite appelé « Frères d’Italie » a largement terminé en première place. Puisque l’extrême droite a formé une coalition avec des partis de droite, ils ont ensemble la majorité pour gouverner. C’est donc le parti « Frères d’Italie » qui devra nommer le prochain Premier ministre italien. Sans doute Giorgia Meloni.

Pourquoi ces élections étaient-elles particulièrement suivies?

Si ces élections étaient très suivies, c’est parce qu’il y avait beaucoup de risque que l’extrême droite termine en tête. Or c’est un parti qui est généralement craint. C’est en effet un parti anti-Union européenne et anti-immigration. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un parti « extrême ». Ces derniers temps, l’extrême droite a obtenu de bons scores dans plusieurs pays européens. En effet, dès que la situation va mal dans leur pays, les gens ont tendance à voter sur l’extrême droite en signe de mécontentement.

Si on a beaucoup suivi ce qu’il se passe en Italie, c’est aussi parce que c’est un pays proche de la Belgique. Ce pays a également fait partie des pays fondateurs de l’Union européenne (UE). Voir l’extrême droite, qui est contre l’UE, finir en tête est donc assez perturbant.

Quelles conséquences?

Au niveau européen, cette élection pourrait avoir de grosses conséquences. L’Union européenne a en effet pris des sanctions contre la Russie, après que le pays a envahi l’Ukraine. Toutefois, l’Italie pourrait vouloir diminuer ces sanctions étant donné qu’elle s’entend bien avec la Russie. Elle n’a pas le pouvoir d’y arriver seule, mais cela pourrait créer des disputes dans l’Union européenne. « L’Italie va commencer à défendre ses propres intérêts », a averti Giorgia Meloni, celle qui pourrait devenir la future Première ministre italienne. Ailleurs en Europe, les politiques ont globalement fait part de leur inquiétude.

Ce n’est pas la première fois que l’extrême droite arrive au pouvoir en Europe. Il y a deux semaines, un parti d’extrême droite a remporté les élections en Suède. Et la Hongrie et la Pologne sont déjà dirigés par des partis d’extrême droite

crédit photo : afp