Dakar 2019 : Nasser al-Attiyah et Mathieu Baumel parmi les vainqueurs

dakar

La 41ème édition du rallye Dakar avait lieu au Pérou du 6 au 17 janvier.

Au terme d’un parcours de 10 étapes et 5.000 km, c’est finalement le pilote qatari Nasser al-Attiyah et son co-pilote, le Français Mathieu Baumel, qui ont remporté l’épreuve dans la catégorie “autos”. C’est la troisième fois que ce duo remporte le Dakar.

Si la catégorie “autos” est généralement celle qui passionne le plus le grand public, sache qu’il existe aussi des catégories “motos”, “camions”, “quads” et, depuis peu, SSV.

Qu’est-ce que le Dakar?

Il s’agit de la course rallye-raid la plus célèbre du monde. Sa particularité est qu’elle s’étale sur plusieurs jours et autorise les participants à faire du hors-pistes.

Auparavant, elle s’appelait “Paris-Dakar” tout simplement car au tout début de la compétition, les participants démarraient de Paris, prenaient le bateau pour atteindre l’Afrique, s’affrontaient sur plusieurs jours de course et terminaient à Dakar, au Sénégal. Cela fait maintenant plusieurs années que la course a été déplacée en Amérique du sud, raison pour laquelle on ne parle plus de “Paris-Dakar” mais de “Dakar”.

Une course critiquée

Chaque année, cette course est critiquée. Selon le directeur de l’organisation “Agir pour l’Environnement”, les véhicules endommagent les lieux dans lesquels ils passent. « Quand la course a eu lieu au Chili, 180 sites archéologiques ont été en partie détruits« , explique-t-il.

Sans compter que, chaque année (ou presque), le Dakar fait malheureusement des blessés. En 2019, un spectateur a par exemple été percuté par un camion et a dû être hospitalisé.

Enfin, ses détracteurs jugent cette course trop polluante. Toutefois, comme l’explique le Huffington Post, d’autres compétitions comme la Coupe du monde sont bien plus néfastes pour la planète.

crédit photo : reporters