Naomi Osaka et Dominic Thiem remportent l’US Open

tennisBON (1)

A cause du coronavirus, le public ne pouvait pas assister aux matches. Mais cela n’a bien sûr pas empêché les joueurs de se donner à fond ! Voici ce qu’il faut retenir. 

L’US Open est le premier tournoi de Grand Chelem organisé depuis l’apparition du coronavirus. Il a eu lieu du 31 août au 13 septembre à Flushing Meadows (New-York, Etats-Unis).

Une première victoire pour Thiem

Du côté des hommes, l’Autrichien Dominic Thiem a battu dimanche l’Allemand Alexander Zverev en 5 sets (2-6, 4-6, 6-4, 6-3, 7-6). S’il a perdu les deux premiers sets, le joueur a bien su se reprendre pour finir par gagner la finale. Après avoir souvent été près du but, Dominic Thiem a donc enfin remporté son premier titre de Grand Chelem.

Quelques jours auparavant, le tournoi avait été perturbé par un fait extrêmement rare : l’exclusion d’un joueur. Le Serbe Novak Djokovic, premier joueur mondial, a en effet été disqualifié pour avoir touché une juge de ligne avec sa balle dans un geste d’énervement.

Une gagnante engagée

Du côté des femmes, c’est la Japonaise Naomi Osaka, d’origine haïtienne, qui a soulevé le trophée. Elle s’est imposée en finale contre la Biélorusse Azarenka en trois sets (1-6, 6-3, 6-3). Il s’agit de son troisième titre en Grand Chelem après ses victoires à l’US Open en 2018 et à l’Open d’Australie en 2019.

Durant la compétition, Naomi Osaka s’est encore une fois opposée au racisme. Elle est en effet apparue avec 7 masques différents sur lesquels on pouvait à chaque fois lire le nom d’une victime de violences racistes aux Etats-Unis. « Cela m’a donné la volonté de gagner car je voulais que les gens en parlent », explique-t-elle.

Côté belge, Elise Mertens a ébloui en atteignant les quarts de finale du tournoi pour la deuxième fois de sa carrière. Kim Clijsters, pour son retour en Grand Chelem après 8 ans d’absence, a quant à elle été éliminée au premier tour.

crédit photo : afp

Laisser un commentaire