Oscars et Césars : le monde du cinéma récompensé

Le réalisateur mexicain Guillermo del Toro a reçu l'Oscar du meilleur film pour « La forme de l’eau ».

Le 2 mars dernier, a eu lieu la 43ème cérémonie des Césars. Deux jours plus tard, la nuit du 4 au 5 mars, c’était au tour de la 90ème cérémonie des Oscars de se dérouler. Ces deux cérémonies récompensent les artistes du monde du cinéma. Mais qu’est-ce qui les différencie ? Et qui a gagné ?

Oscars et Césars : quelles différences ?

Les Oscars et les Césars, ce sont des cérémonies de remise de prix donnés à des professionnels du cinéma, comme des acteurs, des réalisateurs, des compositeurs de musique, des scénaristes, etc. Les Oscars ont été créés les premiers, en 1929 à Hollywood, pour faire parler du cinéma partout dans le monde. Les Césars ont été créés plus tard, en 1975, pour célébrer le cinéma français. Ces deux cérémonies sont retransmises à la télévision. Pendant cette retransmission, les professionnels du cinéma reçoivent une statuette appelée Oscar aux Oscars et César aux Césars. Les Oscars du cinéma se déroulent aux Etats-Unis, à Los Angeles, et sont destinés aux productions américaines et internationales. Les Césars du cinéma ont lieu à Paris et récompensent uniquement les productions françaises.

Le palmarès 2018

On appelle palmarès la liste de toutes les personnes qui ont reçu un prix lors d’un festival, d’une compétition ou d’un concours.

Cette année, le film le plus récompensé aux Oscars est « La forme de l’eau » de Guillermo del Toro. Ce film a reçu 4 récompenses dont ceux du meilleur film et du meilleur réalisateur. Derrière, « Dunkerke » a reçu trois statuettes dans des catégories techniques. Le film d’animation « Coco », que tu connais sans doute, a reçu deux récompenses dont celles du meilleur film d’animation et de la meilleure musique originale.

Pour les Césars, le film qui a remporté le plus de récompenses est « 120 battements par minutes », avec 6 Césars dont celui du meilleur film. Le trophée du meilleur film d’animation a été remis au «Grand Méchant Renard et d’autres contes ».
Crédit photo : Reporters/Wenn