Ouverture de l’exposition universelle de Dubaï

dubaiBON

Qu’est-ce qu’une exposition universelle? Que peut-on y voir? Réponses.

Capture d’écran 2021-10-03 à 13.02.25Reportée d’un an suite au Covid, l’exposition universelle de Dubaï (Emirats arabes unis, Asie) a enfin ouvert ses portes au public le 1er octobre dernier. Elle sera accessible jusqu’au 31 mars 2022. En tout, 190 pays y participent. Il s’agit donc du plus grand événement ouvert au public depuis l’épidémie de Covid. Les autorités espèrent en effet accueillir 25 millions de personnes en 6 mois !

Qu’est-ce qu’une exposition universelle?

Il s’agit d’une grande exposition qui présente les récentes découvertes de l’homme dans plusieurs domaines : art, science, technologie… A Dubaï, on pourra par exemple voir un robot panda ou un ancien sarcophage égyptien récemment découvert. Mais ce n’est pas tout. Les visiteurs pourront aussi apercevoir les inventions qui risquent de se répandre dans le monde dans quelques années. Pour te donner une idée, c’est lors de précédentes expositions universelles que le premier téléphone ou le premier ordinateur ont été présentés.

Les expositions universelles durent généralement entre 3 et 6 mois. Elles sont « universelles » car beaucoup de pays y participent. Elles sont tellement gigantesques qu’elles n’ont lieu que tous les 5 ans.

La première exposition universelle a eu lieu à Londres (Royaume-Uni) en 1851. La Belgique a elle aussi organisé plusieurs expositions universelles, à Bruxelles, Liège ou Gand. C’est dans le cadre d’une exposition universelle que l’atomium de Bruxelles a été construit, tout comme la tour Eiffel de Paris.

Pourquoi le choix de Dubaï ne plait pas à tout le monde

C’est la première fois qu’une exposition universelle a lieu au Moyen-Orient. Et ce n’est pas un hasard si Dubaï s’était porté volontaire. Cet Etat aime attirer l’attention en organisant des événements démesurés ou en battant des records (plus grande tour, hôtel le plus luxueux…).

Pourtant le choix de Dubaï ne plait pas à tout le monde. Dubaï est en effet régulièrement accusé de ne pas respecter les droits de l’Homme. Mais cela n’a pas empêché presque tous les pays du monde, dont la Belgique, de participer à l’événement.

crédit photo : afp