Un homme paralysé parvient à remarcher grâce à cette étrange armure

TOPSHOT-FRANCE-HEALTH-MEDICINE-SCIENCE

Comment est-ce que cela fonctionne? En quoi cette invention améliorera-t-elle le quotidien des personnes paralysées? Explications.

Cela fait maintenant 10 ans qu’une équipe de scientifiques français travaille sur un exosquelette capable d’aider les patients paralysés à se déplacer. La semaine dernière, ces experts de Clinatec (un centre de recherche basé à Grenoble, en France) ont présenté les résultats de leur expérience. Comme tu peux le voir sur la vidéo ci-dessous, un jeune homme paralysé parvient à faire quelques pas grâce à cette étrange armure. Une prouesse scientifique incroyable !

Comment est-ce que cela fonctionne?

Comment Thibault, un jeune homme de 28 ans paralysé des 4 membres a-t-il pu remarcher?

Après avoir créé cette « armure », les scientifiques ont dû trouver un moyen de permettre à Thibault de la contrôler par la pensée. Pour ce faire, ils ont implanté des électrodes dans le cerveau de Thibault. Ces électrodes captent les instructions envoyées par le cerveau et les envoient, en temps réel, vers un ordinateur qui se charge de faire bouger l’amure. Même s’il est paralysé, « son cerveau est toujours capable d’envoyer les ordres qui font bouger les bras et les jambes. Cependant, les bras et les jambes ne les exécutent pas », explique à l’AFP Alim-Louis Benabid, spécialiste du cerveau à l’Université de Grenoble (France).

Pendant 2 ans, Thibault a dû s’entraîner à envoyer les bons signaux. Il a continué à ordonner à son cerveau de faire bouger ses bras et ses jambes même si ces membres étaient paralysés. Il s’est entraîné sur un ordinateur mais également directement avec l’armure. Au bout de plusieurs mois, il a été capable de contrôler l’amure pour se déplacer ou lever les bras.

Et dans le futur?

Trois autres personnes vont se faire implanter des électrodes dans les prochains mois. Ils pourront eux aussi tenter de contrôler l’armure. Cependant, ce n’est pas demain que tu verras des gens se balader dans la rue grâce à un exosquelette. Premièrement, cette technologie coûte très cher. Deuxièmement, de nombreux tests sont encore nécessaires, notamment pour améliorer l’équilibre de l’armure.

Malgré tout, les scientifiques espèrent pouvoir améliorer la vie des personnes paralysées dans quelques années, « en leur permettant de déplacer leur fauteuil roulant par la pensée ou en leur permettant de faire pareil avec un bras mécanique ».

Thibault, lui, est très content d’avoir pu aider à faire avancer la science. « C’est un message d’espoir pour toutes les personnes paralysées comme moi », conclut-il.

 

crédit photo : afp

Laisser un commentaire