Pour la première fois, la Nasa va tenter de faire dévier un astéroïde

asteorideBON

Pourquoi la Nasa va-t-elle faire dévier l’astéroïde? Comment va-t-elle s’y prendre? Réponses.

La Nasa, l’agence spatiale américaine, a annoncé la semaine dernière le lancement d’une mission très spéciale. Celle-ci, qui s’appelle DART (fléchette, en anglais), a en effet pour but de faire dévier un astéroïde.

Pourquoi une telle mission?

Pour faire simple, un astéroïde est un gros caillou qui se balade dans le système solaire. Il en existe des centaines de milliers. De temps en temps, certains frappent la Terre. Il y a 65 millions d’années, un gigantesque astéroïde de 14 km de diamètre est entré en collision avec la Terre, ce qui a engendré la disparition des dinosaures. Mais, depuis, rien de tel ne s’est reproduit. Des astéroïdes ont continué à frapper la Terre, mais ils étaient tous de plus petite taille. Selon les scientifiques, il est d’ailleurs extrêmement peu probable qu’un astéroïde de grande taille s’écrase sur Terre dans les années à venir. Mais si ça devait arriver, les conséquences pourraient être très graves. Certains veulent donc être prêts. C’est pour cette raison que la Nasa a lancé une mission pour tenter de dévier un astéroïde. Ce dernier n’est pas du tout dangereux pour la Terre, mais elle veut voir s’il est bel et bien possible de faire dévier ce type de caillou spatial.

Comment la mission va-t-elle se passer?

Concrètement, le 23 novembre prochain, un vaisseau de la Nasa décollera de Californie. Ce dernier se dirigera vers Dimorphos, un gros astéroïde de 120m de diamètre, situé à 11 millions de kilomètres de la Terre. Dix mois après son décollage, le vaisseau de la Nasa fera exprès d’entrer en collision avec Dimorphos, ce qui devrait avoir pour but de changer sa trajectoire. Actuellement, Dimorphos tourne autour de sa propre lune, Didymos, en 12 heures. Après la collision, il devrait tourner 10min plus vite autour de sa lune. Mais une autre mission sera envoyée sur place et chargée d’analyser les conséquences de l’impact.

« En analysant cette collision, nous saurons quelle force sera nécessaire pour faire dévier l’astéroïde qui menacerait potentiellement la Terre », explique Nancy Chabot, qui mène en partie la mission. Mais, rappelons-le, aujourd’hui, aucun astéroïde ne menace la Terre. Si scientifiquement, la mission est donc utile, certains se demandent quand même pourquoi dépenser de l’argent pour lutter contre une menace qui n’est pas encore réelle.

crédit photo : nasa