Pour la première fois, un coeur de porc a été greffé sur un humain

porcBON

Pourquoi a-t-on greffé un coeur de porc sur un humain? Quelles conséquences? Explications.

Lundi dernier, l’hôpital de Baltimore (Etats-Unis) a annoncé que ses chirurgiens avaient réussi à greffer un coeur de porc sur un humain. C’était la première fois de l’histoire qu’une telle opération réussissait. Si cela peut-paraître un peu bizarre, sache que cette opération avait pour but pour sauver la vie d’un homme. Ce dernier avait absolument besoin d’un nouveau coeur pour survivre. Malheureusement, il ne pouvait pas s’inscrire sur la liste pour recevoir un organe humain. Sa seule chance était donc de bénéficier d’un coeur de porc.

Les bienfaits des greffes

Chaque année, les greffes d’organes sauvent des milliers de vies à travers le monde. Le principe est assez simple à expliquer, mais très difficile à réaliser. En résumé, cela consiste à prendre un organe chez une personne et à le mettre chez une autre.

Pour certains organes, comme les reins, le donneur peut rester en vie. Pour d’autres, comme le coeur, la personne ne devient donneuse d’organe qu’à sa mort. Certains organes sont donc plus « faciles » à trouver que d’autres. Malgré tout, la liste d’attente pour pouvoir bénéficier d’un organe est très longue. Certaines personnes mourront donc avant d’avoir pu obtenir l’organe qui leur aurait sauvé la vie.

Pourquoi cette greffe est-elle encourageante?

Pouvoir greffer des organes d’animaux chez les humains, ce qu’on appelle des xénogreffes, permettrait donc d’augmenter le nombre d’organes disponibles et de sauver plus de monde ! Cette greffe de coeur de porc est donc très encourageante. Malgré tout, il faut savoir que greffer un organe animal sur un humain est vraiment très complexe. Dans le cas du coeur de porc, l’animal avait dû être modifié de son vivant pour ne plus produire un certain type de sucre qui aurait rendu la greffe impossible.

Par le passé, des greffes d’organes d’animaux vers les humains avaient déjà été tentées, mais les patients étaient décédés après quelques jours. Pour l’instant, le patient qui a bénéficié du coeur de porc se porte bien, mais à voir dans le futur… S’il est encore un peu tôt pour se réjouir pleinement, cette annonce est en tout de bonne augure pour la suite.

crédit photo : afp