Faut-il se méfier du masque en tissu?

masqeuBON

Cela fait plus d’un an maintenant que le masque fait partie de nos vies. Chirurgical, en tissu… Il en existe de toutes sortes. Mais depuis quelques jours, certains pays critiquent le masque en tissu. Explications.

Souviens-toi, au tout début de la crise du coronavirus, en mars 2020, les autorités belges ne recommandaient pas le port du masque. Puis, au fur et à mesure, le masque est devenu obligatoire pour les plus de 12 ans. A l’époque, n’importe quel type de masque faisait l’affaire, à condition qu’il couvre bien le nez et la bouche. Mais, aujourd’hui, certains experts se demandent s’il ne faudrait pas interdire le masque en tissu afin d’encourager les gens à porter d’autres types de masques.

Un masque chirurgical, fait à base de plastique, jugé plus efficace que le masque en tissu.

Un masque chirurgical, fait à base de plastique, jugé plus efficace que le masque en tissu.

Contre le masque en tissu

Plusieurs hôpitaux d’Anvers ont ainsi commencé à interdire le port du masque en tissu à leurs patients. Au lieu de ça, ils leur fournissent des masques chirurgicaux jugés plus efficaces et plus hygiéniques. Le problème, selon les hôpitaux, est que les Belges ne lavent pas assez souvent leur masque en tissu. Du coup, ils sont couverts de bactéries. Pour rappel, un masque est censé être lavé tous les jours. Face à l’apparition de nouveaux variants du coronavirus plus contagieux, certains experts pensent aussi que le masque en tissu n’est pas suffisamment efficace. La France, l’Allemagne et l’Autriche ont donc décidé de demander aux gens de ne plus les utiliser dans des endroits très fréquentés.

Pour le masque en tissu

D’autres experts ne voient pas le problème des masques en tissu, à condition qu’ils soient bien réalisés, c’est-à-dire « avec une double couche de tissu et un filtre à l’intérieur » et lavé tous les jours. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a ainsi déclaré que les masques en tissu restaient efficaces contre les variants du virus.

Si les masques en tissu ont séduit de nombreux Belges, c’est parce qu’ils sont réutilisables (donc plus économiques), bons pour la planète, mais également facilement disponibles. Souviens-toi, au début de la crise, il n’était pas évident de se procurer des masques. Beaucoup de Belges en ont donc cousu eux-mêmes.

Pour l’instant, la Belgique ne s’est pas prononcée pour ou contre les masques en tissu. Mais elle pourrait peut-être le faire à l’avenir. Affaire à suivre…

crédit photo : pexels