Pourquoi le Royaume-Uni est-il toujours dans l’Union européenne?

brexitBON20

Le Royaume-Uni aurait normalement dû quitter l’Union européenne le 29 mars dernier. Or, pour l’instant, il y est toujours. Qu’est-ce qui coince? On t’explique tout !

Il y a presque trois ans, les résultats du grand référendum organisé au Royaume-Uni se faisaient connaître. 52% des votants étaient favorables à ce que leur pays sorte de l’Union européenne. Le Brexit (nom donné à la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne) a, depuis, divisé le pays.

Qu’est-ce qui coince?

Comme nous te l’expliquions dans un précédent article, un accord de sortie avait pourtant été trouvé en novembre dernier par l’Union européenne et Theresa May, la première ministre du Royaume-Uni. Les deux parties avaient réussi à s’entendre au bout de plusieurs mois de négociations, ce qui était plutôt une bonne nouvelle. Enfin presque. Car la Chambre des communes (Parlement britannique) refuse depuis de valider cet accord. Le texte leur a été présenté trois fois ces dernières semaines et, par trois fois, la majorité des députés ont refusé de le signer. Désespérée, Theresa May avait même proposé de démissionner si cet accord était voté. Mais il n’y a rien eu à faire ! Or, il faut absolument que le Parlement donne son feu vert pour que le pays puisse signer l’accord.

Que va-t-il se passer?

On te l’a dit : le Royaume-Uni aurait dû sortir de l’Union européenne (UE) le 29 mars mais cette dernière a accepté de lui laisser un délai. Si l’accord est représenté au Parlement et qu’il décide finalement de le valider, le Royaume-Uni sortira de l’UE le 22 mai prochain. Dans le cas contraire, plusieurs cas de figure sont possibles.

    1. Un long report. L’Union européenne pourrait accepter de reporter encore le Brexit si le Royaume-Uni leur organisait des élections européennes en mai prochain. En effet, tous les pays membres de l’UE doivent organiser des élections européennes entre le 23 et le 26 mai 2019. Le Royaume-Uni devra s’y plier étant donné qu’il en sera toujours membre si le Brexit est reporté.
    2. Une sortie sans accord. Si le Royaume-Uni ne souhaite pas organiser d’élections européennes, le pays sortira de l’UE sans accord le 11 avril prochain. C’est ce qu’on appelle le « no deal ». C’est le scénario qui fait le plus peur étant donné qu’une sortie sans accord aurait des effets négatifs pour tout le monde.
    3. Un nouveau référendum. Si la question était reposée maintenant, les Anglais souhaiteraient-ils toujours quitter l’Union européenne? Pas sûr !
    4. De nouvelles élections législatives au Royaume-Uni. Ces élections auraient pour but d’élire une nouvelle Chambre des communes. Renouveler le Parlement permettrait peut-être de faire voter l’accord étant donné que les députés ne seraient plus exactement les mêmes?

Tu l’as compris : sortir de la crise ne sera pas facile pour le Royaume-Uni.

crédit photo : pixabay