Qu’est-il arrivé à Naya, la louve qui vivait en Belgique?

nayaBON

Selon une agence flamande de protection de la nature, elle a été tuée par des humains. Faut-il avoir peur des loups? 

Naya est une louve qui a été aperçue en Flandre, dans la province du Limbourg, pour la première fois en 2018. Si on en a beaucoup parlé à l’époque, c’est parce qu’il s’agissait du premier loup sauvage à faire son retour chez nous depuis près d’un siècle.  A l’époque, elle était accompagnée d’August, un loup mâle. En mai dernier, l’agence de protection flamande de la nature, Natuur en Bos, affirmait que la louve Naya attendait des louveteaux. Mais, depuis lors, Naya a complètement disparu. Après enquête, l’agence flamande en a conclu que Naya avait probablement été tuée. « Naya se trouvait dans une zone inaccessible. Si elle a été tuée, c’est donc par des personnes qui se sont rendues à cet endroit avec le but précis de l’abattre ».

Le WWF, une association de protection animale a commenté la nouvelle. Pour lui, il s’agit ni plus ni moins d’une « honte pour la Belgique ». L’association rappelle en effet que le loup est une espèce protégée depuis 1979. Le WWF accuse la Belgique de ne pas avoir pris suffisamment de mesures pour protéger Naya.

Pourquoi les loups réapparaissent-ils en Belgique?

Il y a quelques dizaines d’années, l’Europe s’est rendue compte que sa population de loups commençait à disparaître. Elle a décidé de protéger cet animal qui s’est ensuite mis à se multiplier. Aujourd’hui, il y aurait 12.000 loups en Europe. Plus il y a de loups, plus ceux-ci cherchent à étendre leur territoire et à trouver de nouvelles zones où vivre. C’est donc tout naturellement que les loups ont fini par atteindre la Belgique. Selon le WWF, il faut s’attendre à voir apparaître de nouveaux loups dans notre pays dans les années à venir. « Il est donc important de les protéger comme il faut », poursuit l’association.

Pour ou contre les loups?

Si certaines personnes se réjouissent du retour des loups dans notre pays, d’autres s’en plaignent. C’est notamment le cas des agriculteurs qui ont peur que les loups se mettent à tuer leurs animaux pour se nourrir. Même si un dédommagement est prévu par les autorités belges, ils ne voient pas d’un bon oeil le retour du loup. Les chasseurs ne sont pas contents non plus. Selon eux, les loups vont modifier le comportement du gibier qu’ils chassent habituellement. Enfin, certains citoyens s’inquiètent des attaques de loups… qui n’ont pourtant jamais attaqué d’humains dans nos régions.

Si pour l’instant l’auteur du crime n’a pas été identifié, une prime de 30.000 euros a été constituée. Elle sera versée à toute personne ayant des informations sur la mort de Naya.

Notons que le mâle August, lui, est toujours en vie.

 

crédit photo : belga

Laisser un commentaire