Shimon Peres, Prix Nobel de la paix, est mort

ShimonPeresOK

Shimon Peres était un homme politique israélien très important. Il est mort mercredi 28 septembre à l’âge de 93 ans. Nous allons t’expliquer qui était cet homme et pourquoi il était tellement respecté dans le monde.

Un homme de paix

Jeudi 29 septembre, le lendemain de sa mort, de nombreuses personnalités, comme Charles Michel, Barack Obama, François Hollande ou le pape François ont rendu hommage à Shimon Peres. Tous ont souligné qu’il était un homme de paix. Sa carrière politique a duré 70 ans. Il a été deux fois Premier ministre, puis président, puis une dizaine de fois ministre. Tout au long de ce parcours politique, il a défendu son pays, Israël. Mais il a surtout fait avancer la paix entre Israël et la Palestine, deux pays qui sont en conflit depuis presque 70 ans.

Le prix Nobel de la paix

Ce dirigeant est né en 1923. Israël est devenu indépendant en 1948. Dès le début, Shimon Peres a tout mis en œuvre pour que son pays soit solide et protégé des attaques extérieures. Il a par exemple renforcé l’armée israélienne, qui est aujourd’hui la plus forte de toute la région du Proche-Orient. Et il a surtout fait de son mieux pour instaurer la paix entre Israël et la Palestine. Pour cela, il a signé en 1993 avec Yasser Arafat, le Premier ministre de la Palestine, les accords d’Oslo, un traité qui devait annoncer la paix entre les Israéliens et les Palestiniens (photo). Aujourd’hui, le conflit israélo-palestinien n’est toutefois pas résolu. Pour cette signature, Shimon Peres a d’ailleurs reçu le prix Nobel de la paix en 1994. Le prix Nobel est une récompense remise chaque années à des personnes qui font progresser la recherche ou la société.

Le conflit israélo-palestinien, c’est quoi ?

Cela fait presque 100 ans que ce conflit dure. Il oppose les Israéliens et les Palestiniens. Au début du 20ème siècle, certains juifs ont voulu lutter contre le racisme dont ils étaient victimes, en fondant leur propre Etat sur les terres de leurs ancêtres, en Palestine. La population arabe, qui vivait là, voulait aussi créer un Etat au même endroit. Après la Seconde Guerre mondiale, le monde a décidé de donner une partie de la Palestine aux juifs. Mais les arabes n’étaient pas contents. En 1948, la guerre éclata entre eux. Depuis, malgré la signature du processus de paix en 1993 par Shimon Peres, le conflit n’est toujours pas réglé.

Crédit photo: Reporters