T’es-tu déjà senti(e) mal à l’école à cause de tes camarades de classe?

harcelementBON

Tes copains de classe se sont-ils déjà moqués de toi? Ont-ils déjà caché tes affaires pour ne plus que tu les retrouves? T’ont-ils déjà fait tomber sans raison dans la cour de récréation? Si cela t’es déjà arrivé, parles-en avec tes parents et un professeur d’urgence car ce n’est pas normal !

Selon une étude publiée cette semaine par une haute école flamande, 7 élèves flamands sur 10 se sont déjà sentis humiliés ou discriminés à l’école. Qu’est-ce que cela veut dire? Que les autres élèves se sont déjà moqués d’eux en raison des vêtements qu’ils portaient, de leur coiffure, de leur couleur de peau, de leur façon de parler, etc. Pour obtenir des chiffres aussi précis, la haute école UCLeuven-Limburg a interrogé plus de 1700 jeunes âgés de 10 à 18 ans. Ces derniers ont également expliqué que, parfois, ils recevaient même des menaces sur leur téléphone ou sur leur ordinateur.

Si cette étude ne parle que de la Flandre, ces situations se produisent bien entendu également en Wallonie et à Bruxelles. En 2016, 25 enfants francophones sur 100 expliquaient avoir été victime d’intimidation à l’école au cours des derniers mois. C’était à l’époque l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui avait interrogé ces enfants.

Que faire?

Ces moqueries et violences portent le nom de « harcèlement scolaire ». Chaque année, des milliers d’élèves en sont victimes dans le monde. Ils se sentent mal à l’idée d’aller à l’école car ils savent qu’ils n’ont pas d’amis, qu’ils vont se faire insulter ou qu’on va les agresser. Du coup, leurs notes faiblissent et ils risquent de rater leur année !

Dès que tu te sens mal (et même si tu n’as été victime que d’une seule moquerie), tu dois absolument en parler avec tes parents ! Tu auras peut-être peur que la situation s’aggrave si tu le fais mais c’est justement ne rien dire qui va empirer les choses. Sache que tu n’es absolument pas responsable de ce qui t’arrive et que tes parents sont là pour t’aider. Après leur en avoir parlé, il est très important que vous alliez voir ensemble ton professeur. Lui pourra t’aider à mettre fin à la situation. En effet, le professeur ne voit pas toujours ce qu’il se passe en classe ou dans la cour de récré, il a parfois du mal à faire la différence entre des moqueries « pour jouer » et des moqueries qui te font réellement du mal. Une fois mis au courant, il saura qu’il devra faire attention et intervenir dès que les autres élèvent t’ennuient.

Tu l’as compris: dès que tu es victime ou témoin de harcèlement, que ce soit sur internet, à l’école ou lors de tes activités en dehors de l’école, tu dois absolument en parler avec un adulte! Ensemble, disons STOP au harcèlement !

crédit photo : reporters