Trop de bruit dans une cour de récré à Uccle !

Reporters_19658972- Reporters BSIP - resize

Driiiiing ! C’est l’heure de la récré. Toi et tes camarades filez dans la cour de récréation pour vous défouler. Sauf que tous ces élèves qui jouent au foot ou qui crient, cela fait beaucoup de bruit. Trop de bruit, d’après des riverains d’Uccle qui ont demandé un relevé sonore.

85 dB, c’est trop !

Environ 40 habitants d’Uccle vivant à proximité de l’école maternelle et primaire Notre-Dame des Champs se sont plaint, la semaine dernière, du bruit de la cour de récréation. D’après eux, le bruit dépasserait les normes légales. Ils ont donc demandé à Bruxelles Environnement de calculer l’environnement sonore. Résultat du calcul : les élèves, les professeurs et les voisins de l’école sont exposés à un taux moyen de 85 décibels. C’est le bruit d’un camion qui roule à 50 km/h ou d’une chorale en pleine répétition, ou encore d’une débroussailleuse. Parfois, les décibels montent jusqu’à 97, c’est-à-dire le bruit d’un marteau-piqueur. Conclusion : c’est trop élevé pour une cour de récréation.

Des normes de bruit

L’école est un lieu très bruyant : les chaises qui bougent, les enfants qui jouent dans la cour de récréation, les enfants qui parlent à la cantine, la sonnerie, etc. Tous ces bruits peuvent avoir un effet sur ta santé : fatigue, maux de tête, stress, troubles du sommeil, etc. L’Organisation Mondiale de la Santé (l’OMS) a déterminé des normes à respecter dans les écoles :

  • En classe, le bruit global doit rester en-dessous de 65 dB et le fond sonore doit rester en dessous de 50 dB.
  • Dans le réfectoire, le bruit ambiant ne doit idéalement pas dépasser les 75 dB.

85 dB est donc trop élevé pour une cour de récréation et ce bruit est gênant pour tes oreilles, mais n’est pas nocif. Au-dessus de 110 dB, les bruits peuvent par contre devenir dangereux et dégrader ton audition.

Comment diminuer le bruit ?

Heureusement, il existe plein de trucs et astuces pour réduire le bruit dans les écoles. On peut par exemple installer les chaudières, systèmes de ventilation ou toilettes loin des classes. Des isolants contre les bruits des voitures, des avions, des trains ou des travaux dans la rue peuvent aussi être installés. Mais souvent, ils coûtent cher. On peut aussi fermer les fenêtres si le bruit vient de l’extérieur. Certains professeurs installent des balles de tennis aux pieds des chaises pour réduire le bruit des chaises contre le sol. Dans le réfectoire, on peut utiliser des sets de table pour que le bruit des assiettes soit moins fort. On peut aussi installer des panneaux de liège ou des morceaux de tapis dans les classes pour absorber le bruit. Et puis, évidemment, chaque enfant peut faire un effort pour parler moins fort.

Quelles solutions à Uccle ?

Bruxelles Environnement a fait quelques propositions au directeur de l’école : déplacer les 3 cours de récréations qui accueillent au total 800 élèves, changer les matériaux à certains endroits, déplacer la cour des maternelles, etc. Et toi, mets-tu déjà des choses en place pour réduire le bruit dans ton école ? Quels efforts pourrais-tu encore faire ?

Crédit : Reporter/BSIP