Un attentat touche Manchester lors d’un concert

ManchesterOK

Lundi 22 mai dernier, à Manchester, une ville située dans le nord-ouest de l’Angleterre, un homme a fait exploser une bombe à la sortie d’un concert de la chanteuse américaine Ariana Grande.

22 personnes ont été tuées, dont des enfants et des adolescents qui venaient voir la star, et 75 personnes ont été blessées lors de cet attentat.

Un attentat choquant

Selon les dernières informations, nous savons que l’attentat a été commis par un homme qui est mort lors de l’explosion. On appelle cela un attentat-suicide. Il était Anglais et avait 22 ans. Le groupe terroriste Daesh (appelé aussi Etat Islamique) a revendiqué l’attaque, c’est-à-dire qu’il a dit l’avoir organisée. Les terroristes sont des personnes violentes qui font du mal aux gens, en espérant semer la terreur et imposer leur vision du monde. Cet attentat est choquant car de nombreux jeunes (enfants et adolescents) sont morts, alors qu’ils venaient simplement s’amuser et écouter Ariana Grande.

Ariana Grande a réagi

La chanteuse américaine de pop et R’N’B a très vite réagi sur le réseau social Twitter après l’événement. Voici son Twitt : « Brisée. Du fond de mon cœur, je suis affreusement désolée. Je n’ai pas de mots ». Elle a décidé d’annuler un concert qui devait avoir lieu en Belgique, à Anvers le 28 mai. Elle a par contre annoncé ce lundi qu’elle donnerait un concert de charité en hommage aux victimes de l’attentat.

« Continuer à vivre »

Après cet attentat, les drapeaux belges ont été mis en berne sur les bâtiments publics. Cela veut dire qu’ils ont été baissés à mi-hauteur ou enroulés sur eux-mêmes au lieu de les laisser tout en haut de leur support. Le but ? Montrer qu’on pense fort aux victimes.
Le premier ministre Charles Michel a déclaré qu’il fallait « continuer à vivre le plus possible normalement ». Il a répété que les policiers et les militaires continuaient à faire leur travail au mieux et que les mesures de sécurité étaient toujours au niveau 3 (sur 4) pour protéger au maximum la population belge.

Crédit photo: Reporters