Un Suisse et une Slovène champions du monde de ski alpin

SkiOK

Les championnats du monde de ski alpin se sont clôturés dimanche à Saint-Moritz en Suisse.

1 minute 32 secondes et 85 centièmes! C’est le temps qu’il a fallu a la skieuse slovène de 26 ans, Ilka Stuhec (photo), pour s’imposer dans l’épreuve de la descente de la piste de Saint-Moritz en Suisse et ainsi remporter son premier titre de championne du monde de ski alpin.
Du côté des hommes, c’est le Suisse Beat Feuz, 30 ans, qui a englouti la descente de St-Moritz en 1 minutes 38 secondes et 91 centièmes, ce qui lui a permis de décrocher sa première médaille d’or.

Surnommée l’ »épreuve reine », la descente des championnats du monde est la plus vieille discipline sportive de ski alpin. C’est aussi l’épreuve dont les parcours sont les plus longs et qui concentrent de la vitesse pure, ce qui requiert de la part des skieurs une grande maîtrise technique ainsi qu’un immense courage. Aujourd’hui, les descendeurs peuvent atteindre des vitesses de pointe allant jusqu’à 140 km par heure! Aussi vite qu’une voiture! La moindre erreur peut donc avoir de lourdes conséquences: chutes spectaculaires, blessures et exceptionnellement, décès.

Six épreuves

Les championnats du monde de ski alpin est une compétition créée par la Fédération internationale de ski (FIS) en 1931. Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, ils ont lieu tous les deux ans. Et depuis 1985, il a été décidé de les organiser les années impaires, en alternance avec les Jeux Olympiques d’hiver. Le choix de la station de sports d’hiver qui accueille la compétition est décidé par un vote au sein de la FIS. Cette année, c’était Saint-Moritz en Suisse et il y a deux ans, Beaver Creek dans le Colorado aux Etats-Unis.

Pour remporter les championnats du monde, chaque skieur participe à six épreuves différentes: la descente (lire ci-dessus), le slalom (épreuve la plus technique lors de laquelle les skieurs doivent passer entre des piquets), le combiné (qui réunit deux épreuves dans la même journée: une descente et un slalom), le slalom géant (un slalom mais en plus rapide), le super-G (un mix entre la descente et le slalom géant) et une épreuve mixte par équipe.

Crédit photo: Reporters