Un volcan entre en éruption au Guatemala et fait plus de 100 morts

volcanBON

Il s’agit de l’éruption la plus meurtrière depuis 2010. Comment a-t-elle pu se produire? Que se passe-t-il maintenant au Guatemala? Réponses.

Que s’est-il passé?

Le Volcán de Fuego (Volcan de Feu, en espagnol) est entré en éruption dimanche 3 juin au Guatemala, un pays d’Amérique centrale. Situé à 3762 mètres de haut et à 35 km de la capitale du pays, ce volcan est régulièrement actif. Mais, cette fois, l’éruption a été particulièrement violente. De la lave et des cendres ont été projetées à toute vitesse à plusieurs kilomètres autour du volcan. Les villageois qui habitaient aux alentours ont tenté de fuir en voyant l’éruption mais, parfois, il était déjà trop tard. Le village de San Miguel Los Lotes a été complètement détruit. 4500 personnes ont été évacuées en urgence, 109 sont mortes et 197 toujours portées disparues. Sans compter que des centaines de personnes ont perdu leur maison dans la catastrophe. Au total, 1,7 million de personnes seraient touchées par cette éruption. Il s’agit de l’éruption la plus meurtrière dans le monde depuis 2010.

Comment a-t-elle pu se produire?

Depuis de nombreuses années, l’activité des volcans est suivie de près par des spécialistes qui tentent de déterminer à quel moment ils entreront en éruption et à quel moment il faudra mettre les personnes vivant autour à l’abri. Pourquoi n’ont-ils pas pu prévoir cette gigantesque éruption? D’une part, le Guatamela n’est pas un pays très riche. Autrement dit, “il y a encore peu d’instruments de mesure présents sur le volcan”, explique Corentin Caudron, volcanologue, à La Libre Belgique. Or, pour pouvoir prédire au mieux les éruptions, les spécialistes ont besoin d’analyser beaucoup de mesures. D’autre part, ce qui s’est passé était anormal. “Le Volcan de Feu est très actif. Il a souvent de petites éruptions de cendres qui ne sont pas très dangereuses. Cette fois, c’était une éruption beaucoup plus violente.” Tout s’est passé tellement vite que personne n’a eu le temps de réagir. Toutefois, les autorités du pays ont-elles traîné à ordonner l’évacuation? Une enquête devra le déterminer !

Et maintenant?

S’il n’y a plus aucun espoir de retrouver des survivants, les services de secours fouillent toujours la zone afin de retrouver et d’identifier les corps pour permettre aux familles des victimes de pouvoir faire leur deuil. Malheureusement, le Volcan de Feu est toujours menaçant. Des explosions se font toujours entendre et une colonne de cendres est toujours visible dans le ciel. Les services de secours doivent fréquemment arrêter leurs recherches car le volcan pourrait de nouveau entrer en éruption. La pluie pourrait également provoquer des coulées de boue et des mouvements de roches qui pourraient faire d’autres morts.

crédit : belga

One thought on “Un volcan entre en éruption au Guatemala et fait plus de 100 morts

Comments are closed.