Une école bruxelloise décide de ne pas fêter les mamans

FêtedesmèresOK

Dimanche, as-tu offert un bricolage à ta maman ? L’as-tu serrée très fort dans tes bras pour lui dire combien tu l’aimes ? As-tu redoublé de petites attentions pour la remercier de tout ce qu’elle a fait pour toi depuis que tu es né(e) ? Si oui, tu avais bien raison, car c’était en Belgique, le jour de la fête des mères.

A Bruxelles, une école fait polémique depuis la semaine passée, car elle a décidé de ne pas préparer de bricolages pour la fête des mères cette année. Nous allons t’expliquer ce choix. Ensuite, à toi de te faire ta propre opinion !

Une grande diversité de parents

Mercredi matin 10 mai, le directeur de l’école bruxelloise à pédagogie active Singelijn, Dominique Paquot envoie un courrier à tous les parents de l’école : « L’équipe pédagogique a pris la décision de ne plus faire faire de cadeaux par les enfants dans le cadre scolaire ». L’objectif ? Répondre à la diversité de parents de la société actuelle. En effet, certains de tes camarades n’ont peut-être plus de papa ou de maman, n’ont peut-être plus de contacts avec l’un d’entre eux, n’ont peut-être qu’un papa ou qu’une maman ou ont deux papas ou deux mamans. Pour éviter que certains enfants soient tristes de préparer un cadeau pour une maman qu’ils n’ont pas, les professeurs et le directeur de l’école ont pris cette décision.

Eviter la souffrance

« Dans notre école, la préparation de ces fêtes prend une semaine, et pas juste une après-midi. Or, lorsque nous travaillons les cadeaux de la fête des pères ou des mères, il y a 2, 3 ou 4 enfants qui sont en souffrance par rapport à ça chaque année », ajoute le directeur. Cela fait donc une longue période pendant laquelle plusieurs enfants peuvent se sentir différents des autres car ils n’ont pas de maman ou de papa.

Et toi, qu’en penses-tu ?

Les parents de l’école ont très mal réagi à cette décision. Ils ont par exemple envoyé beaucoup de courriers remplis de haine au directeur qui pensait bien faire. Pour les enfants, c’était l’occasion de réfléchir à d’autres solutions pour fêter l’événement en famille, chacun à sa façon. Parmi les élèves interrogés, l’un d’entre eux a par exemple proposé de continuer les bricolages, mais de fêter « ceux qu’on aime » plutôt que les papas ou les mamans. Et toi, qu’en penses-tu ? Est-il nécessaire d’offrir des cadeaux lors de la fête des mères ou des pères ? La fête des pères approche à grands pas (le 11 juin), quelles seraient tes solutions pour ce jour-là ?

Crédit photo: Reporters