Une fin de semaine riche en remise de prix pour le cinéma

cinbon

Le 22 février avait lieu à Paris la traditionnelle cérémonie des César. Trois jours plus tard, le 25 février au matin (heure belge), ce sont les Oscars qui ont été remis à Los Angeles (Etats-Unis).

Ces cérémonies de remises de prix récompensent toutes les deux le cinéma. Elles font partie des plus prestigieuses qui existent dans le monde. La différence est que les César sont remis par la France et les Oscars par les Etats-Unis. Pour l’anecdote, les prix belges du cinéma s’appellent les Magritte mais nous t’en avions déjà parlé dans un autre article.

La Belgique remporte deux prix aux César

Commençons par les César. C’est le film « Jusqu’à la garde » de Xavier Legrand qui a dominé la cérémonie. Il a en effet obtenu quatre prix dont ceux du meilleur film et de la meilleure actrice pour Léa Drucker. En raflant deux des trois prix les plus importants, ce film fait encore une fois parler de lui. « Jusqu’à la garde », c’est l’histoire de Julien, un enfant de 11 ans dont les parents divorcent. Suite à une décision de justice, il est obligé d’aller chez son père un week-end sur deux. Malheureusement, son père est un homme violent qui le terrorise.

La Belgique, quant à elle, a gagné deux prix (même si elle était nommée dans 7 catégories). Notre pays pouvait en effet être nommé dans plusieurs catégories à condition que la France ait été impliquée dans le projet. Le Belge Benoit Debie est donc reparti avec le prix de la meilleure photographie pour le film « Les Frères Sisters ». Ce prix récompense la qualité des images visibles dans le film. Et le film « Ni juge, ni soumise » qui montre les coulisses du monde de la justice a reçu le prix du meilleur documentaire.

Des Oscars un peu particuliers

Du côté des Oscars, c’est le film « Green Book » (en anglais, « livre vert ») qui a reçu le prix du meilleur film. Il raconte l’histoire vraie d’un pianiste noir victime de racisme aux Etats-Unis.

C’est pourtant le film « Roma » qui est reparti avec le plus de récompenses. Trois au total dont celui du meilleur réalisateur et du meilleur film étranger. « Roma » raconte l’histoire d’une famille vivant à Mexico (Mexique) au début des années 70.

Cette cérémonie des Oscars était en tout cas très particulière étant donné qu’il n’y avait pas de présentateur. Kevin Hart, la personne qui avait été choisie, a dû renoncer presque au dernier moment suite à des messages blessants qu’il avait publié par le passé.

crédit photo : pexels