Une finale improbable

Reporters/Imago

L’US Open s’est clôturé, le 8 septembre, sur une finale que personne n’avait prévue. Ce sont en effet deux joueurs méconnus qui se sont affrontés pour soulever la coupe.

Kei Nishikori (11e joueur mondial) et Marin Cilic (16e) se sont hissés en finale en battant respectivement Novak Djokovic, numéro 1 mondial, et Roger Federer, numéro 3. Personne n’aurait misé sur les éliminations des deux champions, surtout par des joueurs qui ne sont pas dans le Top 10 mondial.

En battant Novak Djokovic, le Japonais Kei Nishikori, 24 ans, est devenu le premier Asiatique a atteindre la finale d’un tournoi du Grand Chelem.
De son côté, le Croate Marin Cilic, 25 ans, a fait sensation en expédiant Roger Federer en trois sets et seulement 1h45 de jeu.

Au final, Marin Cilic (photo) s’est imposé, remportant le premier titre du Grand Chelem de sa carrière.

Le début d’une nouvelle ère?

C’était la première fois depuis Roland Garros 2002 qu’aucun joueur du Top 10 mondial ne se retrouvait en finale d’un tournoi du Grand Chelem.

C’était également la première fois depuis l’Australian Open de 2005 qu’aucun joueur du « Big Four » (à savoir Roger Federer, Novak Djokovic, Rafael Nadal et Andy Murray) n’atteignait le stade ultime d’un des quatre grands tournois de la saison.

Après la victoire de Stanislas Wawrinka à l’Australian Open en janvier, serait-ce le signe d’une nouvelle ère pour le tennis masculin? Ce n’est pas sûr car Novak Djokovic, bientôt papa, a un peu l’esprit ailleurs ces derniers temps et Rafael Nadal n’était pas présent aux États-Unis à cause d’une blessure. Mais ne boudons pas notre plaisir: voir de nouveaux visages ajoute un peu de suspense dans le monde de la petite balle jaune.

Photo: Reporters/Imago