Week-end compliqué pour les départs en vacances en avion

avionBON

Il y a eu des grèves chez plusieurs compagnies aériennes ce week-end. Pourquoi? Réponses ! 

De jeudi dernier à samedi, les pilotes et le personnel de cabine de la compagnie aérienne belge Brussels Airlines ont fait grève. En tout, 315 vols ont dû être annulés, ce qui a touché 40.000 personnes en Belgique.

Vendredi, samedi et dimanche, c’est ensuite les pilotes et le personnel de cabine de la compagnie aérienne Ryanair qui ont fait grève. Et ce, dans plusieurs pays d’Europe: France, Espagne, Portugal, Italie, Belgique. En tout, une cinquantaine de vols ont été annulés en Belgique.

Pourquoi y a-t-il eu une grève?

Les deux grèves, qui se sont produites à peu près en même temps, n’ont en réalité rien à voir l’une avec l’autre. Chez Brussels Airlines, les pilotes et le personnel de cabine (stewards et hôtesses de l’air) se plaignent d’avoir trop de travail. Ils veulent aussi plus d’avantages. Chez Ryanair, une compagnie irlandaise présente en Belgique, les travailleurs veulent que la loi du travail belge soit appliquée. Pour rappel, chaque pays a ses propres règles en matière de travail. En Belgique, les travailleurs ont des droits que ceux d’autres pays n’ont pas, et notamment l’Irlande. Bref, les travailleurs belges veulent un salaire minimum pour tous et de meilleures conditions de travail.

Et pour les vacanciers?

Selon ces travailleurs, la grève était la meilleure solution pour se faire entendre, après des mois de négociations qui n’ont rien donné. Mais en faisant grève, les membres des deux compagnies aériennes ont empêché de nombreux Belges de partir en vacances. Certains d’entre eux ont pu échanger leur billet pour partir à une autre date, d’autres sont parvenus à partir quand même en utilisant le train ou le bus, d’autres pourront se faire rembourser le prix du vol. Mais certains ont perdu l’hôtel qu’ils avaient réservé ou d’autres ont été coincés à l’étranger.

crédit photo : pexels